fbpx

Get your 6-month No-Cost Opt-Out offer for Unlimited Software Automation?

Il existe deux grandes catégories de tests logiciels : les tests manuels et les tests automatisés.

Les tests manuels demandent beaucoup de temps et de travail, et avec des logiciels complexes, ils peuvent aussi devenir coûteux si vous les utilisez exclusivement. Les tests automatisés rationalisent les processus, réduisent le temps nécessaire aux tests et éliminent les inefficacités telles que les développeurs de logiciels qui passent des heures fastidieuses à tester les fonctionnalités des logiciels.

Ce qui suit résume les tests automatisés et la façon dont ils peuvent aider votre flux de travail de test logiciel.

Table des matières

Qu’est-ce que l’automatisation des tests, et pourquoi en avons-nous besoin ?

Qu'est-ce que l'automatisation des tests ?

Qu’est-ce que l’automatisation des tests logiciels ? Tests automatisés est le processus d’utilisation d’outils logiciels qui soumettent les logiciels nouvellement développés ou les mises à jour à une série de tests afin d’identifier les erreurs de codage potentielles, les goulets d’étranglement et autres obstacles aux performances. Les outils d’automatisation des tests logiciels remplissent les fonctions suivantes :

  • Mise en œuvre et exécution des tests
  • Analyse des résultats
  • Comparer les résultats aux résultats attendus
  • Génération d’un rapport sur les performances du logiciel de développement

Lors du test de nouveaux logiciels ou de mises à jour de logiciels, les tests manuels peuvent être coûteux et fastidieux. En revanche, les tests automatisés sont moins coûteux et prennent moins de temps.

Les tests automatisés peuvent aider à détecter les défaillances plus rapidement, avec moins de risques d’erreur humaine. De plus, ils sont plus faciles à exécuter plusieurs fois pour chaque changement ou jusqu’à ce que vous obteniez les résultats souhaités.

L’automatisation accélère également le processus de mise sur le marché des logiciels. L’automatisation permet de réaliser des tests approfondis dans des domaines spécifiques, de sorte que vous pouvez résoudre les problèmes courants avant de passer à la phase suivante.

La pyramide de l’automatisation des tests

Une pyramide d’automatisation des tests vous aide à comprendre à quelle fréquence vous devez effectuer chaque type de test.

La pyramide de l’automatisation des tests divise les tests en quatre niveaux. La couche inférieure représente les tests que vous devez effectuer le plus fréquemment. Les niveaux deviennent de plus en plus petits à mesure qu’ils se rapprochent du sommet de la pyramide, ce qui représente des tests que vous devriez faire moins souvent.

Voici les types de tests que la pyramide de l’automatisation des tests indique que vous devriez effectuer, du plus au moins :

  • Tests unitaires
  • Tests d’intégration
  • Tests API
  • Tests de l’interface utilisateur

1. Unité

Les tests unitaires consistent à décomposer le logiciel de développement en unités digestibles afin d’identifier toute erreur ou tout problème de performance.

Les tests unitaires permettent d’identifier les erreurs avant que le processus de développement du logiciel ne soit trop avancé. Ce type de test est effectué au cours des premières étapes du développement du logiciel, afin d’isoler et de résoudre les problèmes avant de passer aux essais.

Les tests unitaires sont le type de test que vous devriez effectuer le plus souvent, car ils permettent de s’assurer que tous les plus petits composants du logiciel fonctionnent correctement avant de les intégrer à l’ensemble.

2. Intégration

Une fois que vous avez vérifié que chaque composant individuel du logiciel fonctionne correctement, il est temps de les combiner pour déterminer s’ils fonctionnent tous ensemble. Les tests d’intégration permettent de valider les interactions entre les composants, y compris au sein d’un même logiciel.

Il est essentiel que tous les composants intégrés interagissent correctement avec le logiciel ou avec des services externes, tels que les services web. Ainsi, la plupart des gens choisissent de créer une base de données pour les tests d’intégration afin de répertorier tous les scénarios possibles.

Comme vous éliminerez la majorité des erreurs de code au cours des tests unitaires, vous ne devriez pas avoir à effectuer des tests d’intégration aussi souvent.

3. API

Les tests d’interface de programme d’application (API) permettent de vérifier si deux composants logiciels distincts peuvent communiquer entre eux dans diverses circonstances.

Certains types de tests API incluent :

  • Test de validation
  • Essais fonctionnels
  • Tests de sécurité
  • Essais de charge

4. UI

Les tests d’interface utilisateur (IU) (également appelés tests d’interface graphique) garantissent que le logiciel fonctionne avec diverses interfaces utilisateur telles que les systèmes d’exploitation, les navigateurs et d’autres endroits où les utilisateurs finaux interagissent avec lui. Les tests d’interface utilisateur évaluent des caractéristiques telles que la fonctionnalité, la conception visuelle, les performances et la convivialité. Heureusement, les tests d’automatisation de l’interface utilisateur éliminent la nécessité d’acheter plusieurs appareils pour les tests.

L’automatisation des tests d’interface utilisateur prend en compte l’expérience de l’utilisateur final et aide à modeler le logiciel en fonction de cette interaction. Le cadre d’automatisation des tests de l’interface utilisateur doit inclure des scénarios de test liés aux goulets d’étranglement du système et du processus.

Étant donné que toutes les étapes de test précédentes devraient avoir identifié et réparé la majorité des problèmes que le logiciel pourrait avoir, le test de l’interface utilisateur devrait être le test qui prend le moins de temps. Les outils d’automatisation de l’interface utilisateur permettent de gagner encore plus de temps.

Quels sont les principaux critères de réussite d’un processus d’automatisation des tests ?

L’objectif principal de l’automatisation des tests est d’identifier les erreurs logicielles et de les réparer avant qu’un projet ne passe à une autre phase ou n’atteigne l’utilisateur final. Un processus d’automatisation des tests réussi prend moins de temps et produit un logiciel qui se comporte et fournit des fonctionnalités comme prévu.

meilleures pratiques en matière d'automatisation des tests logiciels

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

1. Disposer d’une équipe dévouée

Il est essentiel de disposer d’une équipe dédiée pour tester le logiciel. Les développeurs, les testeurs et l’équipe d’assurance qualité peuvent être impliqués dans différentes parties du processus de test afin de s’assurer que rien ne manque à chaque niveau de test.

2. Disposer des bons outils

Il est essentiel de choisir les bons outils d’automatisation des tests. Les outils de tests automatisés fonctionnent mieux lorsqu’ils sont :

  • Facile à utiliser
  • Capable de tester une variété de systèmes d’exploitation, de navigateurs et de dispositifs.
  • Équipé des outils nécessaires (full stack) pour tester ce dont vous avez besoin
  • capable de prendre en charge votre langage de script et d’être facile à utiliser, même pour les personnes qui ne connaissent pas ce langage ou qui n’ont aucune compétence en matière de codage.
  • Réutilisable pour de multiples tests et modifications
  • Capacité à exploiter de vastes ensembles de données provenant de sources multiples pour fournir des validations fondées sur des données.

3. Disposer d’un budget dédié

Si vous investissez déjà dans le développement de logiciels, disposer d’un budget dédié aux logiciels d’automatisation des tests, au développement et à la formation peut vous faire économiser de l’argent à long terme. Vous passerez moins de temps à effectuer des tests manuels et vous rendrez le logiciel opérationnel plus rapidement.

4. Mettre en place un cadre de test solide

Qu’est-ce qu’un cadre de test ? Un cadre de test qui comprend des directives, des meilleures pratiques, des outils et des règles pour les tests peut permettre d’économiser du temps et des efforts. Un bon cadre d’automatisation web devrait intégrer diverses fonctions comme :

  • Bibliothèques
  • Données d’essai
  • Modules réutilisables
  • Intégration d’outils tiers

Quels sont les types de tests automatisés ?

Bien qu’il existe de nombreux types de tests qu’il est possible d’automatiser, voici quelques-uns des plus courants.

1. Tests fonctionnels

Les tests fonctionnels permettent de déterminer si le logiciel ou l’application fonctionne conformément aux attentes. Il vérifie si le logiciel produit les bons résultats, sans erreurs ni lacunes.

2. Tests non fonctionnels

Les tests non fonctionnels mesurent plusieurs choses, notamment :

  • Les performances du logiciel dans diverses circonstances
  • La façon dont le logiciel fonctionne sous les charges d’utilisateurs prévues, y compris les pics d’utilisation.
  • L’efficacité du logiciel dans les conditions de charge les plus lourdes.

3. Analyse du code


L’analyse du code
examine le code et identifie les problèmes par le biais de tests, par exemple :

  • Code redondant et boucles de performance
  • Code qui ne fonctionne pas
  • Code présentant des problèmes d’interface
  • Un code qui a des conflits internes avec d’autres codes

4. Tests unitaires

Les tests unitaires évaluent les composants logiciels individuels. L’objectif des tests unitaires est de s’assurer que la fonctionnalité de base d’unités spécifiques du logiciel est intacte et sans erreur.

5. Tests d’intégration

Les tests d’intégration permettent de s’assurer que les unités fonctionnent ensemble lorsqu’elles sont connectées les unes aux autres. Il examine si les composants coopèrent logiquement et produisent les valeurs correctes. Il vérifie également si les modules fonctionnent avec des outils tiers.

6. Tests de fumée

Les développeurs utilisent des tests de fumée pour vérifier la stabilité de l’ensemble du système après chaque nouvelle construction.

7. Tests de performance

Les tests de performance permettent de mesurer le bon fonctionnement du logiciel. Sa principale préoccupation est la qualité globale du logiciel, les points de défaillance, la vitesse et l’évolutivité.

8. Tests de régression

Les tests de régression permettent de s’assurer que le nouveau code, la réparation des erreurs ou les mises à jour n’altèrent pas la fonctionnalité des composants existants du logiciel.

9. Tests API

Les tests d’API permettent de s’assurer que deux composants sont capables de communiquer entre eux de manière fiable et sécurisée dans une variété de scénarios. Un cadre d’automatisation des tests d’API doit être facile à utiliser, évolutif et réutilisable.

Quels processus et types de tests devez-vous automatiser ?

L’objectif de tout scénario d’automatisation est d’accélérer le temps de test et de réduire les coûts. L’automatisation basée sur les données est donc essentielle. Voici quelques exemples de processus que l’automatisation peut aider :

1. Tests répétitifs

Tout test impliquant une répétition séquentielle et régulière bénéficie des tests automatisés simplement parce qu’ils peuvent être exécutés plus rapidement que les tests manuels.

2. Tests à haut risque

L’automatisation vous permet d’isoler les points de défaillance potentiels et de les traiter avant de commencer à modifier le code. En évitant de modifier le code, on évite de ralentir le cycle de développement, sauf si le test identifie un problème.

3. Des tests qui prennent du temps

Les tests manuels prennent plus de temps et sont sujets à des erreurs. L’automatisation des tests réduit la main-d’œuvre nécessaire à leur réalisation et les risques de ne pas détecter les erreurs essentielles.

4. Applications à facettes multiples

Lorsqu’un logiciel a beaucoup d’interactions avec d’autres applications ou logiciels, les risques de conflits sont plus nombreux. L’automatisation garantit la capture de tous les conflits potentiels.

Qui doit être impliqué dans le processus d’automatisation des tests ?

qui doit être impliqué dans les outils d'automatisation des tests logiciels et la planification de ceux-ci

Les tests d’automatisation sont rarement l’affaire d’un seul employé. Voici quelques exemples de personnes qui devraient être impliquées dans tout processus de test d’automatisation :

1. Développeurs

Les développeurs sont les testeurs initiaux pour s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes liés à des erreurs dans le code. Ils s’occupent des détails les plus fins des tests, tels que les tests unitaires, les tests de fumée et les tests d’intégration.

2. Testeurs

Les testeurs font aussi un peu de tests unitaires et peuvent faire des tests de fumée ou d’intégration. Ils effectuent également des tests de régression pour s’assurer que les nouveaux composants fonctionnent avec les anciens.

3. Équipe d’assurance qualité

Grâce à l’utilisation de tests automatisés, l’équipe d’assurance qualité n’a pas besoin d’être experte en codage, au-delà des principes de base pertinents. Leur travail consiste à trouver les problèmes que les développeurs et les testeurs pourraient manquer. Ils permettent également de tester les limites des capacités du logiciel.

Un bon cadre d’automatisation des tests d’interface graphique améliore la capacité de l’équipe d’assurance qualité à gérer les tests plutôt que de dépendre des développeurs ou d’autres testeurs.

4. Parties prenantes (utilisateurs finaux)

Les tests bêta effectués par les utilisateurs finaux sont essentiels pour s’assurer qu’ils fonctionnent correctement pour les personnes qui utiliseront le produit final.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

Processus d’automatisation des tests et liste de contrôle de la mise en œuvre

Liste de contrôle des tests logiciels

Un système d’automatisation des tests réussi respectera le processus suivant :

Étape 1 : Définir les objectifs du test

Définissez ce que vous voulez accomplir avec les tests avant de choisir les tests à exécuter. De cette façon, vous ne perdez pas de temps de traitement pour des résultats sans intérêt.

Étape 2 : Prioriser les tests

L’établissement d’une liste de priorités pour les tests vous permet de vous concentrer d’abord sur les domaines les plus importants et de passer ensuite aux moins importants.

Étape 3 : Applicabilité multiplateforme

Il est essentiel de vérifier si le logiciel fonctionne avec différents systèmes d’exploitation, navigateurs et appareils.

Étape 4 : Facilité des tests

Les tests doivent être réutilisables, applicables à d’autres applications ou capables de s’adapter rapidement à d’autres scénarios. Ainsi, vous ne réinventez pas la roue lorsque vous lancez des processus de test.

Étape 5 : Communications simplifiées

Veillez à ce que toutes les personnes qui doivent contribuer aux tests le fassent et à ce que les informations soient disponibles à un endroit commun. En définissant clairement qui doit participer à chaque test et quels sont les résultats, on peut éviter les redondances ou la perte du travail de quelqu’un d’autre.

Étape 6 : Assurance qualité

Il est essentiel d’utiliser une équipe d’assurance qualité pour vérifier les résultats. Le recours à un groupe de test d’assurance qualité élimine le risque de passer à côté d’erreurs importantes dans le produit final.

Quelques idées fausses courantes sur l’automatisation des tests

La plus grande idée fausse concernant les tests automatisés est qu’il s’agit d’une panacée pour tous les logiciels de développement. Cette croyance conduit aux hypothèses erronées suivantes.

1. L’automatisation remplace les tests manuels

La meilleure analogie sur l’automatisation remplaçant les tâches manuelles vient de l’idée fausse que les lave-vaisselle peuvent éradiquer tout lavage manuel de la vaisselle. Cependant, il y a toujours de la vaisselle qui nécessite un lavage manuel.

Le même concept s’applique aux tests d’automatisation des logiciels. L’automatisation accélère les scénarios de test courants et réduit la charge de travail liée aux tests. Toutefois, elle ne supprime pas la nécessité de recourir à des testeurs manuels, notamment au stade du dépannage, où un développeur est mieux à même d’identifier les sources d’erreur.

2. L’automatisation élimine les erreurs

Même les meilleurs tests ne permettent pas d’éliminer les erreurs ou les pannes de système. Certaines failles dans le code sont inhérentes au processus. D’autres erreurs de codage ne s’activent que dans des scénarios très spécifiques. L’utilisation de tests automatisés est comme les feux de signalisation qui rendent les intersections beaucoup plus sûres, mais qui n’éliminent pas les accidents, les goulets d’étranglement ou les embouteillages.

3. L’automatisation requiert de l’expérience pour être développée

Si certains tests automatisés sont plus compliqués et nécessitent un développeur expérimenté, de nombreux progiciels de test permettent aux débutants d’écrire des tests automatisés simples.

Les choses à garder à l’esprit avant, pendant et après le processus d’automatisation des tests

Comme pour tout système de test, certaines hypothèses et réalités doivent toujours être prises en compte.

1. Les tests ne sont pas une panacée

Les tests sont un moyen d’identifier les problèmes via un
processus robotique automatisé
. Il ne s’agit pas d’une solution unique et ne permet pas d’identifier tous les problèmes. De nouveaux tests seront nécessaires jusqu’à ce que chaque composant fonctionne correctement.

2. La précipitation est source d’erreurs

La précipitation des tests met en danger l’intégrité du test. Veillez à laisser chaque test se dérouler jusqu’à son terme, si tant est que vous le fassiez. L’arrêter avant la fin parce que vous supposez qu’il va donner des résultats positifs peut entraîner des surprises que vous ne voulez pas avoir plus tard.

3. Même les tests comportent des erreurs

Parfois, un test peut comporter une erreur qui n’apparaît que dans des circonstances particulières. Gardez à l’esprit la possibilité d’erreurs de test lors de l’examen des résultats et assurez le suivi de toute anomalie.

Tests d’automatisation de bout en bout avec ZAPTEST

ZAPTEST est un leader dans le domaine des tests automatisés, fournissant à la fois un cadre d’automatisation des tests gratuit et des services de niveau entreprise. Parmi les nombreux avantages de
services de test de logiciels
avec ZAPTEST comprennent :

  • Test sur plusieurs plateformes à la fois
  • Une grande variété de langages de script d’automatisation des tests
  • La possibilité d’exécuter simultanément plusieurs scripts sur différentes plateformes.
  • Possibilité de jumelage avec plusieurs applications mobiles, de bureau et Web.
  • Conversion en un clic pour les scripts de test
  • Scripts automatisés
  • Une variété de scénarios d’essai
  • Des simulations réalistes, en temps réel
  • Enregistrement de scénarios pour les scripts exécutables
  • Un cadre de test sans code (No-Code) pour une utilisation par des non-développeurs.
  • La possibilité de s’associer à votre logiciel actuel, tel que JIRA ou toute autre plateforme de gestion des actifs et des tests.
  • Solutions d’essai hébergées dans le nuage

  • Hyperautomatisation
    et
    automatisation robotique des processus
  • Autodocumentation
  • Scénarios d’enregistrement vidéo
  • Assistance clientèle spécialisée 24/7
  • Augmentation du retour sur investissement

FAQs

Voici les questions les plus courantes concernant les tests automatisés et ce qu’ils impliquent.

Qu’est-ce que les tests d’automatisation ?

Le test automatique consiste à utiliser des outils externes pour tester le logiciel avant qu’il ne passe à la phase de développement suivante ou à l’utilisateur final. Les tests automatisés permettent d’économiser du temps et de l’argent, et d’éviter les erreurs liées aux tests manuels. Elle accélère également la mise sur le marché d’une application logicielle.

Qu’est-ce qu’un cadre d’automatisation ?

Un cadre d’automatisation permet de normaliser les composants du processus de test pour obtenir des résultats complets et efficaces. Il comprend les lignes directrices, les protocoles, les outils et les règles pour les tests. Le cadre peut inclure des protocoles tels que les normes de codage ou la gestion de l’accès aux environnements de test.

Quel est le cadre de l’automatisation des tests ?

Dans l’automatisation des tests, le cadre comprend les composants qui permettent d’exécuter les tests et de fournir des résultats complets. Ces composants peuvent inclure des outils de test, des scripts et des règles de test automatisé.

Qu’est-ce qu’un cadre d’automatisation piloté par les données ?

Un cadre d’automatisation axé sur les données saisit des données à partir d’une feuille de calcul et les stocke dans celle-ci.

Pourquoi les tests d’automatisation sont-ils nécessaires ?

Les tests automatiques ne sont pas obligatoires, mais ils sont plus pratiques que les tests manuels. Il élimine les travaux longs et fastidieux, les coûts élevés de la main-d’œuvre et la nécessité de procéder à des tests sur plusieurs appareils et systèmes. En fin de compte, cela permet d’économiser de l’argent et du temps.

Download post as PDF

Alex Zap Chernyak

Alex Zap Chernyak

Founder and CEO of ZAPTEST, with 20 years of experience in Software Automation for Testing + RPA processes, and application development. Read Alex Zap Chernyak's full executive profile on Forbes.

Get PDF-file of this post