fbpx

Get your 6-month No-Cost Opt-Out offer for Unlimited Software Automation?

Les tests fonctionnels de logiciels sont une partie essentielle de toute procédure de test de logiciels. Si vous le faites correctement du premier coup, vous éviterez des réparations coûteuses et fastidieuses par la suite et vous contribuerez à la satisfaction de vos clients. La possibilité d’automatiser certaines parties des tests fonctionnels avec des produits comme ZAPTEST rend le processus encore plus facile.

Nous expliquerons la signification des tests fonctionnels, les types de tests fonctionnels, la façon d’effectuer des tests fonctionnels, l’automatisation, les meilleures pratiques et qui doit effectuer les tests fonctionnels dans votre entreprise. Nous examinerons également certains des meilleurs outils de test fonctionnel du marché.

Table des matières

Qu’est-ce qu’un test fonctionnel ?

Les tests fonctionnels dans les tests de logiciels sont un moyen de déterminer si un logiciel ou une application fonctionne comme prévu. Les tests fonctionnels ne s’intéressent pas à la manière dont le traitement est effectué, mais à la question de savoir si le traitement fournit les bons résultats ou s’il présente des bogues.

En effectuant un test fonctionnel, vous recherchez les lacunes, les erreurs ou tout ce qui manque aux exigences du logiciel ou de l’application.

La différence entre les tests système et les tests fonctionnels est que les tests système testent l’ensemble du système, tandis que les tests fonctionnels ne testent qu’une seule fonctionnalité.

Tests fonctionnels et non fonctionnels

Les tests fonctionnels et non fonctionnels permettent de tester différents aspects du logiciel. Les tests fonctionnels dans les tests de logiciels visent à déterminer si chaque fonction du logiciel ou de l’application est conforme aux spécifications requises. Les tests non fonctionnels, quant à eux, mesurent la performance des logiciels ou des applications plutôt que leur fonctionnement.

Types de tests fonctionnels, discussion et exemples

La définition du test fonctionnel est dans son nom. Les tests fonctionnels visent à vérifier si le logiciel fonctionne correctement et répond aux attentes de l’utilisateur.

Pour vous aider à comprendre un peu mieux la signification des tests fonctionnels, voici quelques-uns des principaux types de tests fonctionnels :

Tests unitaires

Les développeurs ou les testeurs utilisent les tests unitaires pour déterminer si les composants individuels ou les unités du logiciel ou de l’application correspondent aux exigences de fonctionnalité. Les tests unitaires permettent de s’assurer que les plus petites parties fonctionnelles du logiciel fonctionnent correctement.

Les tests de couverture du code sont essentiels. De plus, vous voudrez également effectuer des tests unitaires pour la couverture des lignes, des chemins de code et des méthodes.

Avantages des tests unitaires :
  • Déterminer la qualité globale de votre code
  • Trouver des bogues de logiciels
  • Disposer d’une documentation pour mieux comprendre l’interface

 

Inconvénients des tests unitaires :
  • Nécessite d’écrire plus de code
  • Peut indiquer la nécessité de modifier la conception de la structure
  • N’attrape pas toutes les erreurs

Test de fumée

Les développeurs (et parfois les testeurs) effectuent des tests de validation après chaque nouvelle version pour garantir la stabilité et tester les fonctionnalités critiques. Les tests de fumée permettent de vérifier la stabilité de l’ensemble du système.

Par exemple, vous pouvez effectuer des tests de fumée pour la fonctionnalité de la page de connexion ou déterminer la fonctionnalité d’ajout, de mise à jour ou de suppression d’enregistrements dans la nouvelle version.

Avantages des tests de fumée :
  • Garantir que le logiciel est suffisamment stable pour permettre des tests plus détaillés.
  • S’assurer que le logiciel ne contient pas d’anomalies ou de bogues.

 

Inconvénients des tests de fumée :
  • Les tests détaillés ne sont pas
  • Le petit nombre de cas de tests de fumée ne permet pas toujours de détecter tous les problèmes critiques.

Test d’innocence

Les testeurs effectuent généralement des tests de sanité après les tests de fumée. Les tests de conformité permettent de s’assurer que les nouvelles fonctionnalités spécifiques de la version ou les corrections de bogues de l’application ou du système logiciel fonctionnent comme elles le devraient.

Si le test de fumée a inspiré des corrections de bogues, le test de sanité est l’endroit où vous déterminez si ces corrections de bogues fonctionnent. Par exemple, si le test de simulation a révélé des problèmes de connexion, le test d’intégrité vérifiera les corrections apportées aux problèmes de connexion et ira plus loin pour s’assurer que les nouvelles connexions répondent à tous les critères d’entrée.

Avantages des tests de sanité :
  • Gain de temps car il se concentre sur des domaines spécifiques de la fonctionnalité après un changement mineur.
  • Aide à identifier les composants manquants dépendants après des modifications mineures

 

Inconvénients du test de sanité :
  • Brève et non détaillée
  • Indique seulement que les changements ont fonctionné comme prévu

Test de régression

Les testeurs utilisent le test de régression parmi les types de tests fonctionnels pour s’assurer que tout nouveau code, toute mise à jour ou tout correctif de bogue n’a pas brisé la fonctionnalité existante de l’application ou du logiciel ou n’a pas provoqué d’instabilités indépendantes des caractéristiques.

Par exemple, vous ne voulez pas que votre nouveau code ou la réparation d’un bug empêche la saisie de données dans une ancienne partie du logiciel.

Avantages des tests de régression :
  • Veille à ce que les corrections ou les modifications apportées au logiciel n’affectent pas la façon dont les anciennes parties du logiciel fonctionnent avec les mêmes fonctionnalités.
  • Veille à ce que les problèmes que vous avez résolus précédemment ne se reproduisent pas.

 

Inconvénients des tests de régression :
  • À moins que vous ne soyez en mesure d’automatiser le processus, les tests de régression peuvent s’avérer coûteux et fastidieux, car vous devez les effectuer pour chaque petite modification du code.
  • Des cas de test complexes sont nécessaires pour des scénarios complexes

Tests d’intégration

Les développeurs (et parfois les testeurs) effectuent des tests d’intégration pour s’assurer que les différents modules du logiciel ou de l’application sont connectés et fonctionnent ensemble. Les tests d’intégration consistent à examiner la logique et les valeurs rendues. Il permet de s’assurer que les modules s’intègrent bien aux outils tiers et de repérer les défauts dans le traitement des exceptions.

Par exemple, vous pouvez tester si la page de connexion vous amène au bon module après vous être connecté. Vous pouvez aussi vérifier si les éléments supprimés vont dans une corbeille après leur suppression.

Avantages des tests d’intégration :
  • Fournit un processus de test indépendant avec une couverture du code de l’ensemble du système.
  • Détecter les bogues ou les problèmes de sécurité dans les phases initiales des tests fonctionnels des logiciels afin de gagner du temps.

 

Inconvénients des tests d’intégration :
  • Difficile à réaliser
  • Chronophage

Bêta/tests d’utilisabilité

Après d’autres types d’essais fonctionnels, les tests bêta/de convivialité permettent à des clients réels de s’assurer qu’une nouvelle mise à jour du produit fonctionne correctement avant qu’elle ne soit mise en ligne pour tout le monde. Les clients donnent leur avis sur le fonctionnement de la mise à jour, ce qui permet aux développeurs d’envisager d’autres modifications du code à des fins de convivialité.

Par exemple, si l’apparence de l’interface utilisateur change avec la mise à jour, le test bêta permet aux clients de donner leur avis sur ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et les fonctionnalités manquantes.

Avantages des tests d’utilisabilité :
  • Évaluer ce que l’utilisateur final pensera des changements et déterminer ce qui manque ou ce qui ne fonctionne pas dans le cadre d’une utilisation régulière.
  • Améliore la qualité du produit et réduit le risque de défaillance du produit ou le risque d’insatisfaction du client lors du lancement.

 

Inconvénients des tests d’utilisabilité :
  • Les développeurs n’ont aucun contrôle sur le processus de test
  • Difficultés à reproduire les bogues rencontrés par les bêta-testeurs.

Types de tests non fonctionnels, discussion et exemples

Après avoir déterminé si le logiciel fait ce qu’il doit faire, les tests non fonctionnels permettent de mesurer ses performances dans diverses circonstances.

Test de performance

Les tests de performance permettent aux développeurs de découvrir le bon fonctionnement des composants logiciels. Il mesure la qualité globale du logiciel pour déterminer sa rapidité et son évolutivité.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

Parmi les exemples de tests de performance, citons la mesure des temps de réponse, la détection des goulets d’étranglement et la recherche des points de défaillance du logiciel.

Avantages des tests de performance :
  • Déterminer la vitesse du logiciel
  • Optimisation du logiciel
  • Déterminer la capacité de charge pour satisfaire les utilisateurs finaux

 

Inconvénients des tests de performance :
  • Peut être coûteux
  • Il faut plusieurs appareils dans plusieurs endroits pour déterminer le type de difficultés que peuvent rencontrer les consommateurs.

Essais de charge

Les tests de charge aident les développeurs à comprendre comment un système fonctionne sous les charges prévues et les pics d’utilisation.

Les tests de charge permettent de s’assurer que le logiciel fonctionne et répond aux attentes des utilisateurs sous des charges normales plutôt que de le tester à des capacités extrêmes.

Avantages des tests de charge :
  • Découvrir les goulots d’étranglement normaux
  • Identifie l’infrastructure idéale pour une utilisation régulière
  • Réduction des temps d’arrêt lors des pics de trafic normaux

 

Inconvénients des tests de charge :
  • Découverte de déficiences dans la capacité de traitement de la charge qui pourraient être coûteuses à corriger.
  • Déterminer les limites qui peuvent pousser les utilisateurs potentiels à se tourner vers d’autres options pendant les périodes de forte affluence.

Tests de stress

Les tests de stress révèlent le bon fonctionnement du système logiciel dans les conditions de charge les plus lourdes.

Par exemple, vous pouvez vérifier les performances du système lorsque plus de clients que d’habitude se connectent au système.

Avantages des tests de résistance :
  • Révéler comment le système fonctionnerait après une panne et comment il se rétablirait.
  • Fournir une image de la façon dont le système fonctionnerait dans des conditions régulières et irrégulières
  • Donner une idée de la nécessité ou non d’un plafond d’utilisateurs

 

Inconvénients des tests de résistance :
  • Savoir rédiger des scripts de simulation de crise pour tous les scénarios possibles.
  • Coûteux et difficile à exécuter manuellement

Comment réaliser des tests fonctionnels ?

Examinons ce qu’implique la réalisation de tests fonctionnels dans le cadre des tests de logiciels.

Introduction et éléments à tester dans les tests fonctionnels

Les tests fonctionnels sont essentiels pour déterminer si les logiciels ou les applications fonctionnent comme ils le devraient, sans bogues.

L’une des premières choses à faire avant de procéder à des essais est de déterminer les objectifs de ces derniers. Tout petit changement de script peut affecter le fonctionnement global du logiciel.

Il est donc essentiel d’identifier les composants logiciels qui sont liés aux changements et de tester chaque composant connecté pour s’assurer qu’il fonctionne conformément aux attentes.

Étape 1 : Élaboration de scénarios d’essai

Pendant les essais, il est essentiel de tester différents scénarios pour chaque fonctionnalité, en pensant à toutes les éventualités qui pourraient se produire du côté de l’utilisateur.

Par exemple, que se passe-t-il si l’utilisateur tente de saisir un mot de passe qui ne répond pas à vos critères ? Que se passe-t-il si l’utilisateur paie avec une carte de crédit périmée ou dans une autre devise ? Que faire si deux utilisateurs veulent le même nom de connexion ?

 

Étape 2 : Créer des données de test pour simuler des conditions normales

Vous souhaitez créer des données de test qui simulent les conditions normales en fonction des scénarios de test que vous avez identifiés précédemment. Pour ce faire, vous devrez dresser une liste de ce qui devrait se passer dans le cas où chacun de ces scénarios se produirait.

Étape 3 : Exécuter les tests

Vous pouvez soit avoir un plan de test fonctionnel qui implique de tester ces conditions manuellement, soit créer un script automatique pour le test fonctionnel automatisé qui simule les scénarios.

Par exemple, si quelqu’un essaie de créer un login qui existe déjà dans le système, il doit recevoir un message d’erreur l’invitant à créer un autre login.

Étape 4 : Liste des problèmes

Si les résultats des tests sont différents de ce que vous aviez prévu, vous devez le noter.

Par exemple, s’il est possible de créer un login qui est le même que celui d’une autre personne, vous devez le marquer comme un problème à résoudre.

Étape 5 : Déterminer comment résoudre les problèmes

Après avoir identifié un problème qui nécessite une solution, vous devez l’enregistrer dans un endroit officiel afin que le problème identifié soit accessible à l’ensemble de l’équipe de projet.

Après avoir déterminé la solution et effectué les changements, vous devrez effectuer de nouveaux tests pour vous assurer que le défaut est résolu sur toute la plate-forme.

Devriez-vous automatiser les tests fonctionnels ?

Les tests fonctionnels peuvent être un processus fastidieux à mettre en œuvre manuellement, surtout si les modifications apportées au code affectent plusieurs zones du logiciel. L’examen des avantages, des défis et des limites de l’utilisation d’un logiciel comme ZAPTEST pour les tests fonctionnels automatisés peut vous aider à déterminer s’il est adapté à votre situation.

meilleures pratiques pour les tests agiles et fonctionnels automatisation des logiciels

Avantages de l’automatisation des tests fonctionnels

  • Prend moins de temps que les tests manuels
  • Demande moins d’efforts que les tests manuels
  • Il y a moins d’erreurs humaines
  • Moins de bogues se glissent dans les tests
  • Fournit une réplique de la façon dont le produit fonctionnera dans un environnement réel.
  • Aide à fournir un produit de meilleure qualité qui répond aux exigences de convivialité du client.

Défis et limites de l’automatisation des tests fonctionnels

  • Développer une variété de scénarios de test
  • Déterminer les bons tests
  • Erreurs logiques manquantes
  • Le temps nécessaire pour les tests plus complexes
  • Trouver les bons outils d’automatisation des tests logiciels
  • Il n’est pas possible d’automatiser tous les tests
  • Certains défauts peuvent échapper à l’analyse

Conclusion : Pourquoi automatiser les tests fonctionnels ?

L’automatisation des tests fonctionnels à l’aide d’outils tels que ZAPTEST permet d’économiser du temps et des efforts et de réduire le nombre de bogues par rapport aux tests manuels. L’automatisation des tests sur les différentes plates-formes est plus rentable que les tests manuels et donne une indication plus précise de la façon dont les utilisateurs vivront votre logiciel.

Meilleures pratiques en matière d’automatisation des tests fonctionnels

L’automatisation des tests fonctionnels vous servira mieux si elle est effectuée correctement. Voici quelques bonnes pratiques à suivre.

Choisir les bons cas de test

L’un des éléments essentiels de l’automatisation des tests fonctionnels est de savoir ce qu’il faut tester. Les types de tests fonctionnels qui sont les meilleurs en tant que tests fonctionnels automatisés sont :

  • Tests que vous devez effectuer plusieurs fois ou régulièrement
  • Tests que vous devez exécuter plusieurs fois avec différents ensembles de données
  • Des tests qui demandent beaucoup de temps et d’efforts
  • Des tests qui peuvent facilement donner lieu à des erreurs humaines
  • Effectuer les mêmes tests sur différents systèmes d’exploitation, navigateurs ou appareils.

Compiler les données dans des formats utilisables

Lors de la compilation de données pour des tests automatisés qui nécessitent plusieurs ensembles de données, les données doivent être faciles à utiliser, à lire et à maintenir. Les informations doivent provenir de sources facilement lisibles, comme des fichiers XML, des fichiers texte ou une base de données. En conservant les données dans ces formats, le cadre d’automatisation est plus facile à maintenir, à utiliser, à tester et à réutiliser.

L’organisation est également essentielle lorsque plusieurs membres de l’équipe doivent être en mesure d’utiliser les mêmes données.

Disposer d’une équipe dédiée à l’automatisation

La clé du succès des tests fonctionnels automatisés réside dans l’implication d’une équipe dédiée de personnes soucieuses du détail. Vous voudrez choisir des membres de l’équipe soucieux du détail et possédant les bonnes compétences pour effectuer des tests automatisés. Déterminer qui est meilleur pour les tests manuels que pour les scripts et utiliser des outils de tests fonctionnels automatisés est la clé d’un test réussi.

Capacité à rechercher les points de défaillance dans différentes interfaces utilisateur (IU)

Il est essentiel que les tests comprennent des tests fonctionnels de l’interface utilisateur afin de vérifier si le logiciel fonctionne de la même manière sur différents systèmes d’exploitation, navigateurs et appareils. Il est donc important d’écrire des tests qui ne se cassent pas et qui ne nécessitent que des changements minimes en cas de modification de l’interface utilisateur.

Tests fréquents

Vous voudrez créer une stratégie qui comprend une liste de composants que vous devez tester régulièrement. Une fois que vous savez quels composants doivent être testés après des changements sur différentes plates-formes, vous avez plus de chances de révéler davantage de bogues lors des premières phases de test.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

Qui doit faire quoi dans les tests fonctionnels ?

Lors de l’élaboration d’un plan de test fonctionnel, il est important de déterminer qui a quelles responsabilités pour les différentes composantes du test fonctionnel.

qui doit être impliqué dans les outils d'automatisation des tests logiciels et la planification de ceux-ci

Responsabilités des développeurs

  • S’assurer que leur code fonctionne sans fautes de frappe
  • Tests unitaires
  • Essais de fumée
  • Tests d’intégration

Responsabilités des testeurs

  • Tests unitaires
  • Test de fumée (parfois)
  • Test d’hygiène
  • Tests de régression
  • Tests d’intégration (parfois)

Responsabilités en matière d’assurance qualité

  • Exécution de tests automatisés qui ne nécessitent pas autant de connaissances techniques ou de codage
  • Des tests qui repoussent les limites de la capacité du logiciel.
  • Test complet de l’application pour détecter les problèmes que les développeurs ou les testeurs habituels pourraient manquer.

Les meilleurs outils de tests fonctionnels

Il existe une grande variété d’outils d’automatisation des tests fonctionnels. Il est donc impératif de trouver les bons outils pour déterminer si votre logiciel fonctionne comme il le devrait.

Zaptest, le meilleur outil d'automatisation des tests fonctionnels

Qu’est-ce qui fait un bon outil d’automatisation des tests fonctionnels ?

Les bons outils de test fonctionnel automatisé sont faciles à utiliser dans une variété d’environnements, fournissent une variété d’outils de test et sont réutilisables.

Facile à utiliser

Un bon outil d’automatisation des tests fonctionnels est facile à utiliser pour tous les membres de l’équipe, quel que soit leur niveau de compétence.

Fonctionne dans différents environnements

L’outil doit être capable de tester une variété de systèmes d’exploitation, de navigateurs et de dispositifs. 88 % des applications sont abandonnées si les utilisateurs rencontrent des problèmes. C’est pourquoi les tests fonctionnels mobiles et les tests fonctionnels web sont tous deux extrêmement importants pour les différents systèmes d’exploitation.

Fournit les outils de test nécessaires

Un bon outil d’automatisation des tests fonctionnels dispose des outils nécessaires pour tester la fonctionnalité. Par exemple, il doit prendre en charge votre langage de script pour être facile à utiliser, même pour les personnes qui ne sont pas familiarisées avec ce langage. Il doit également être en mesure de prendre en charge les besoins fonctionnels de votre produit, tels que les rapports spécifiques, les tests de construction et la journalisation.

Réutilisabilité

L’outil de test doit également être facilement réutilisable pour de multiples tests et modifications. La possibilité de stocker les données dans le nuage pour les consulter ultérieurement permet de gagner du temps et de réduire les coûts.

Les meilleurs outils gratuits pour les tests fonctionnels automatisés

Les outils gratuits d’automatisation des tests fonctionnels présentent de nombreux avantages, mais ils ont aussi des limites.

Avantages des outils gratuits d’automatisation des tests fonctionnels

  • Économies d’argent
  • Réduit le temps consacré à la maintenance du système
  • Élimination du travail manuel répétitif grâce à l’automatisation des processus robotisés (RPA)
  • Fournit des résultats rapides sur toutes les plateformes
  • Permet de tester sans codage supplémentaire
  • Effectuer des tests de fonctionnalité de base

Limites des outils gratuits de tests fonctionnels automatisés

  • Peut ne pas tester tous les scénarios de fonctionnalité
  • Peut être testé uniquement sur un nombre limité de plateformes
  • Certains outils d’essai peuvent se trouver derrière des murs payants
  • Peut ne pas vous permettre de conserver les données dans le nuage pour plusieurs testeurs.

Les meilleurs outils gratuits pour automatiser les tests fonctionnels sont…

Il existe de nombreux outils de test fonctionnel automatisé, mais ceux-ci sont parmi les meilleurs :

  • Zaptest
  • Studio Katalon
  • Sélénium
  • Appium
  • Robotium
  • Moulin à vent
  • Apache JMeter
  • Capybara
  • Testlink
  • Marathon
  • Wiremock

Quand choisir un outil de test fonctionnel de niveau entreprise ?

L’utilisation d’une version de niveau entreprise au lieu d’un outil de test fonctionnel gratuit vous offre davantage de fonctionnalités et de possibilités de partage entre les organisations.

Quand vous devez gagner du temps

Les outils d’automatisation des tests fonctionnels au niveau de l’entreprise permettent de gagner du temps en exécutant simultanément un plus grand nombre d’étapes de processus automatisés par heure.

Quand vous devez vérifier plus d’interfaces utilisateur

Les outils de test fonctionnel au niveau de l’entreprise vérifient un plus grand nombre d’interfaces utilisateur sans modifier votre code, afin de garantir que les clients utilisant différents systèmes d’exploitation, appareils ou navigateurs peuvent utiliser votre logiciel ou votre application de la même manière.

Pour la gestion des données

Les tests fonctionnels de logiciels au niveau de l’entreprise permettent une meilleure gestion des données afin que vous puissiez vous y référer lors des tests futurs et dupliquer les tests plus facilement.

Pour les solutions de test hébergées en nuage

Lorsque vous optez pour un logiciel de test fonctionnel au niveau de l’entreprise, vous êtes en mesure de visualiser vos données sur plusieurs appareils et emplacements afin que davantage d’utilisateurs puissent travailler sur les mêmes projets sans dupliquer les efforts.

Pour les licences illimitées

Le choix d’un outil de test fonctionnel au niveau de l’entreprise peut donner aux membres de votre organisation un accès illimité, quel que soit le nombre de personnes devant accéder aux données.

Pour l’hyperautomatisation

Le choix d’un outil de test fonctionnel au niveau de l’entreprise permet une hyper-automatisation, ce qui maximise les processus que vous pouvez automatiser.

Les outils de test fonctionnel d’entreprise qui offrent l’automatisation des processus robotiques (RPA) réduisent les erreurs humaines en automatisant les tâches de routine banales et à fort volume pour identifier les faiblesses et maximiser l’efficacité opérationnelle.

Quand vous avez besoin de plus de services et d’avantages en matière de tests fonctionnels

Le choix d’un outil de test fonctionnel de niveau entreprise vous permet de bénéficier d’un plus grand nombre de services de test fonctionnel. Une bonne société de tests fonctionnels offrira des services et des avantages tels que :

  • Augmentation du retour sur investissement
  • Test sur plusieurs plateformes sans avoir à modifier le code
  • La possibilité d’exécuter plusieurs scripts simultanément sur plusieurs plateformes
  • La possibilité de s’associer à plusieurs applications
  • Conversion en un clic des scripts pour les tests
  • Disponibilité de scripts automatisés
  • Disponibilité des scénarios d’essai
  • Des simulations en temps réel plus réalistes
  • Enregistrement de scénarios pour réaliser des scripts exécutables
  • Cadre de test sans code éliminant le besoin d’un programmeur interne.
  • Assistance d’experts 24/7
  • Pairage avec d’autres logiciels que vous utilisez déjà, comme JIRA ou Rally Software

Dernières considérations sur les tests fonctionnels

Les logiciels de tests fonctionnels automatisés permettent de gagner du temps en garantissant que les logiciels ou les applications fonctionnent correctement sur différentes interfaces utilisateur. Bien que des versions automatisées gratuites soient disponibles, les outils de test fonctionnel de niveau entreprise offrent des solutions de test logiciel fonctionnel plus complètes, des avantages et des données hébergées dans le nuage qui peuvent être partagées dans toute l’organisation.

Lorsque vous choisissez une société de tests fonctionnels comme ZAPTEST, la visite du site Web de cette société peut vous donner une meilleure idée de ce que chaque outil offre et de ce qu’il n’offre pas.

FAQ sur les tests fonctionnels

Voici d’autres questions à prendre en compte en ce qui concerne les tests fonctionnels.

FAQs sur l'automatisation des tests fonctionnels

Quels sont les types de tests ?

La plupart des façons de tester des logiciels ou des applications entrent dans les catégories des tests fonctionnels et non fonctionnels. Les tests fonctionnels garantissent que le logiciel fonctionne comme prévu, tandis que les tests non fonctionnels déterminent dans quelle mesure le logiciel fonctionne selon différents paramètres.

Quelles sont les techniques d’essai ?

Les techniques de test font référence aux méthodes d’évaluation du système ou des composants d’un logiciel pour s’assurer qu’ils répondent à toutes les exigences. Les tests vous permettent de découvrir s’il y a des lacunes ou des erreurs qui font qu’il ne répond pas aux exigences. Les tests peuvent être manuels ou automatisés.

Qu’est-ce qu’un test fonctionnel avec un exemple ?

La définition du test fonctionnel concerne la fonction. Les tests fonctionnels sont une façon de tester les logiciels ou les applications pour s’assurer qu’ils fonctionnent comme ils le devraient.

Par exemple, vous pouvez effectuer un test pour vérifier que le nouveau codage permet aux utilisateurs d’accéder à la bonne page après la connexion. Si ce n’est pas le cas, cela indique une erreur dans le code quelque part qui doit être réparée.

Download post as PDF

Alex Zap Chernyak

Alex Zap Chernyak

Founder and CEO of ZAPTEST, with 20 years of experience in Software Automation for Testing + RPA processes, and application development. Read Alex Zap Chernyak's full executive profile on Forbes.

Get PDF-file of this post