fbpx

Get your 6-month No-Cost Opt-Out offer for Unlimited Software Automation?

Vous avez peut-être entendu des chefs de projet, des responsables de l’assurance qualité et des développeurs discuter des mérites des tests unitaires et de leur utilité pour votre équipe. Si c’est à vous de prendre cette décision, il est utile de connaître les faits afin de pouvoir prendre la meilleure décision pour notre projet.

Comme la plupart des choses dans l’industrie du logiciel, les tests unitaires présentent des avantages et des inconvénients. Comprendre le processus, les applications, les avantages et les défis peut vous aider à décider si les tests unitaires sont nécessaires à votre équipe.

Table des matières

Qu’est-ce que les tests unitaires ?

Les tests unitaires sont une méthode permettant d’isoler et de tester des unités spécifiques du code afin de déterminer l’efficacité de chaque composant. Au lieu de tester le logiciel, cette méthode le décompose en sections plus petites afin de garantir l’exactitude de chaque composant.

Pourquoi avons-nous besoin de tests unitaires ?

Comme les tests unitaires interviennent généralement pendant la phase de développement, ils permettent aux équipes d’identifier et de corriger les problèmes avant de diffuser le logiciel. Les tests unitaires alertent les développeurs sur les erreurs ou les lacunes potentielles qui pourraient déclencher des problèmes à l’avenir et améliorer la qualité et les performances globales.

Les tests unitaires restent un sujet quelque peu controversé dans le secteur. Équipes d’assurance qualité champion des tests de logiciels tandis que les codeurs mettent en garde contre une utilisation excessive, et peu d’équipes parviennent à un consensus. Comprendre la situation dans son ensemble peut vous aider à faire la part des choses et à prendre la meilleure décision pour votre entreprise.

Qu’est-ce que vous devriez tester dans les tests unitaires (et ce que vous ne devriez pas) ?

Les tests unitaires sont un outil qui a un temps et une place comme tout autre outil de votre arsenal pour améliorer l’efficacité et la rentabilité des logiciels. Elle peut accomplir beaucoup de choses, mais n’est pas forcément la meilleure option dans toutes les situations.

L’utilisation des tests unitaires présente de nets avantages dans les scénarios suivants :

  • Faites un essai pour vous assurer que le code fonctionne avant de le déployer.
  • Vérifiez le travail pour valider la fonction du code et identifier les défauts potentiels.
  • Documenter le processus pour soutenir les meilleures pratiques et suivre les progrès.

Il peut être tentant d’étendre l’utilisation des tests unitaires, mais ses limites peuvent aussi créer des défis, si vous les utilisez dans des situations particulières. Par exemple, l’exécution d’un test unitaire sur des composants qui fonctionnent avec des systèmes tiers peut ne pas donner de résultats cohérents ou fiables. La tâche est trop complexe pour être décomposée en éléments plus petits sans perdre quelque chose.

Les tests unitaires posent également problème avec les systèmes complexes, comme l’IA et la
l’automatisation des processus robotiques (RPA)
. Bien que vous puissiez effectuer des tests unitaires dans ces scénarios, il s’agit d’une entreprise de grande envergure, et de meilleurs outils sont disponibles.

Avantages des tests unitaires

Il est important de noter que les tests unitaires interviennent généralement au début du processus de développement, comme mesure proactive ou avant l’introduction d’un nouveau code dans un système existant. L’inclusion de tests unitaires de logiciels dans votre plan de test existant peut apporter à votre projet des avantages attendus et inattendus.

1. Gain de temps et d’argent

La raison la plus valable d’intégrer les tests unitaires est sans doute l’impact sur votre calendrier de publication et vos résultats. Bien qu’ils ajoutent des étapes supplémentaires au processus de développement, les tests unitaires ne sont pas aussi longs ou coûteux que la recherche d’un défaut mineur dans votre produit fini des mois après la livraison.

Comme les tests unitaires recherchent les défauts et les problèmes potentiels en testant le code dans diverses conditions, ils permettent des corrections plus rapides et plus faciles. L’adaptation du code au fur et à mesure du développement du projet est efficace et constitue une meilleure utilisation des ressources humaines et financières.

Trouver et identifier les défauts potentiels par des tests unitaires dès le début du processus est l’une des mesures les plus pratiques que vous puissiez prendre. Il est moins coûteux et plus facile de régler les problèmes existants et potentiels avant de livrer le produit à votre client.

2. Améliore la qualité

Les tests unitaires améliorent également la qualité du produit en traitant les questions avant qu’elles ne créent des problèmes. Vous pouvez livrer un produit de meilleure qualité en sachant qu’il a passé une batterie de tests jusqu’au plus petit niveau.

Il permet également aux équipes d’examiner les performances en soumettant le logiciel à des contraintes tout au long du processus de développement afin de s’assurer qu’il est prêt. Votre équipe peut expérimenter divers scénarios, y compris des conditions extrêmes, pour déterminer comment le logiciel réagirait.

Des tests réussis permettent aux équipes de remédier aux éventuelles lacunes et de livrer un produit plus robuste et plus complexe.

3. Fournit de la documentation

Les tests unitaires impliquent un enregistrement qui documente l’ensemble du processus et les fonctions de chaque composant. Il donne un aperçu de l’ensemble du système et présente les capacités du logiciel et ses utilisations idéales tout en offrant un aperçu des utilisations inappropriées.

4. Augmente l’efficacité globale

En isolant différentes parties du logiciel, les tests unitaires permettent de tester l’efficacité de chaque composant. Si les petits composants fonctionnent bien chacun de leur côté, l’ensemble du système est plus fiable.

De plus, le test de composants isolés permet aux développeurs de détecter et de corriger les problèmes avant qu’ils n’aient un impact sur les autres composants.

Défis et limites des tests unitaires

Aucun système n’est parfait, et les méthodes de test unitaire ne font pas exception. Les professionnels du secteur ne s’accordent pas sur l’importance des tests unitaires car certaines limitations notables sont associées à ce processus.

1. Nécessite plus de code

Si les tests unitaires peuvent vous faire économiser à long terme, ils nécessitent un codage important pour tester les composants. C’est pourquoi l’une des meilleures pratiques en matière de tests unitaires consiste à disposer d’au moins trois tests unitaires afin de s’assurer qu’il y aura toujours un départage.

2. Ne répond pas à toutes les situations

Les tests unitaires ne sont pas idéaux pour toutes les possibilités, en particulier pour tester une interface utilisateur. Il ne peut pas non plus détecter toutes les erreurs, car il est impossible de prévoir toutes les situations potentielles.

3. Rend le changement difficile

En renforçant les composants individuels, on crée un programme plus fort. Que se passe-t-il lorsque vous devez modifier ou mettre à jour ce programme ? Il est plus difficile de modifier un système qui est tellement protégé contre les erreurs sans perturber la fonction globale.

Types de tests unitaires

Les tests unitaires sont généralement effectués par un outil de test unitaire automatisé, mais il est également possible d’adopter une approche manuelle. Les deux méthodes ont des avantages et des inconvénients à prendre en compte, bien que les tests unitaires automatisés soient l’étape la plus populaire et la plus essentielle pour les entreprises qui adoptent la méthode de la
hyperautomatisation
.

1. Test unitaire manuel

Les tests unitaires manuels reposent sur des testeurs capables de comprendre des fonctions et des caractéristiques complexes. Comme les humains peuvent penser en dehors des sentiers battus, ils peuvent identifier les problèmes au-delà du code et simuler l’expérience de l’utilisateur.

D’un autre côté, les tests unitaires manuels sont coûteux car vous devez
payer des codeurs qualifiés
. Cela prend du temps et est compliqué car les équipes doivent isoler les composants individuels et exécuter de multiples tests sur chacun d’eux.

2. Tests unitaires automatisés

Les tests unitaires automatisés utilisent des programmes et du code pour effectuer les tests. Comme d’autres automatisation des tests de logicielsLes tests unitaires des logiciels sont plus rapides et limitent l’impact sur les autres composants. En outre, vous pouvez écrire le test une fois et le réutiliser plusieurs fois.

Malheureusement, il faut du temps pour créer le code nécessaire et le maintenir. Les tests unitaires automatisés ont encore certaines limites car ils ne peuvent pas détecter toutes les erreurs.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

Caractéristiques d’un bon test unitaire

Les tests unitaires nécessitent un équilibre délicat pour augmenter les avantages et s’attaquer aux limites. Les meilleurs tests unitaires présentent quatre caractéristiques qui créent cet équilibre.

1. Isolé

Chaque test unitaire doit pouvoir être autonome, ce qui signifie qu’il peut exister indépendamment d’autres facteurs. Si le test dépend d’autres programmes ou systèmes pour fonctionner, cela peut modifier les résultats.

2. Rapide

Tenez compte du volume de code à tester et du temps qu’il faudrait pour effectuer suffisamment de tests pour obtenir des résultats satisfaisants. Un bon test unitaire ne devrait prendre que quelques millisecondes pour terminer le test. En outre, le test unitaire ne doit pas être plus long à créer que les composants que vous avez l’intention de tester.

3. Cohérent

Les tests unitaires doivent renvoyer des résultats identiques à chaque fois. Si vous ne pouvez pas répéter le test plusieurs fois et obtenir les mêmes résultats, il n’est pas fiable.

4. Autocontrôle

Les tests unitaires manuels et automatisés doivent pouvoir révéler les résultats automatiquement sans intervention humaine. Votre équipe ne devrait pas avoir à passer au crible les résultats pour déterminer si c’est un oui ou un non.

Couper à travers le jargon : Tests unitaires et tests d’intégration

Les tests de logiciels sont aussi complexes que les programmes qu’ils testent, ce qui signifie que des termes et des types différents permettent d’accomplir des choses différentes. Il est nécessaire de comprendre la différence entre les tests unitaires et les tests d’intégration pour déterminer la meilleure façon de les mettre en œuvre.

1. Que sont les tests d’intégration ?

Les tests d’intégration portent sur la façon dont les différents composants fonctionnent ensemble au sein du programme. Il identifie tout problème entre les composants lorsqu’ils s’assemblent pour effectuer des tâches. Certains problèmes peuvent soutenir le logiciel, mais ces tests visent à éliminer ceux qui nuisent aux performances globales.

2. Tests unitaires et tests d’intégration

Les tests unitaires et les tests d’intégration sont des concepts similaires qui portent sur des éléments différents. Au lieu de s’intéresser à la fonction individuelle de la plus petite unité, les tests d’intégration examinent la façon dont les composants fonctionnent ensemble.

Les tests d’intégration permettent également de détecter les défauts et les effets secondaires dès le début du processus et de trouver des problèmes qui ne sont pas évidents à première vue. Cependant, les tests d’intégration s’intéressent à de multiples composants qui interagissent entre eux, plutôt qu’à des fonctionnalités individuelles.

Techniques de tests unitaires

Trois techniques de test unitaire s’adressent à différentes couches du système. Les tests manuels et automatisés peuvent couvrir ces types.

1. Techniques de tests unitaires fonctionnels

Les méthodes de test unitaire fonctionnel, appelées tests en boîte noire, portent sur la fonctionnalité de chaque composant. Il évalue la validité de l’interface utilisateur, des entrées et des sorties tout en établissant des limites et des équivalences.

2. Techniques de tests unitaires structurels

Les techniques structurelles ou tests en boîte blanche valident les composants qui répondent aux exigences fonctionnelles établies et cartographient leurs chemins. Par exemple, il peut s’agir de définir une série de conditions pour voir quel chemin le code suit dans le programme en fonction de l’entrée.

3. Techniques de tests unitaires basés sur les erreurs

Les techniques basées sur les erreurs fonctionnent mieux si le programmeur d’origine se charge des tests parce qu’il connaît bien son travail. Également connu sous le nom de test de la boîte grise, ce test utilise des cas de test et effectue des évaluations des risques pour identifier les défauts.

Applications des tests unitaires

Comme nous l’avons dit, les applications des tests unitaires sont presque infinies, mais ils servent certains objectifs mieux que d’autres.

1. La programmation extrême

Programmation extrême est une idéologie de développement de logiciels qui s’efforce de créer des logiciels de la plus haute qualité. Cette méthodologie s’appuie largement sur les cadres de tests unitaires des logiciels pour réaliser des tests complets. Les programmeurs de l’extrême utilisent fréquemment
outils d’essais automatisés
pour améliorer la qualité globale et la réactivité tout en s’adaptant à l’évolution des besoins des clients.

L’un des principes directeurs est de tester tout ce qui peut potentiellement tomber en panne, y compris les plus petits composants. Par conséquent, les tests unitaires sont un outil puissant pour les programmeurs extrêmes.

2. Tests unitaires au niveau du langage

Certains langages sont intrinsèquement compatibles avec les tests unitaires. Par exemple, des langages comme Python et Apex prennent directement en charge les tests unitaires en raison de la structure du code, ce qui signifie que des ajustements limités sont nécessaires pour intégrer les tests unitaires. D’autres langages nécessitent des modifications mineures et des cadres spéciaux, comme les tests unitaires de PHP.

3. Cadres de tests unitaires

Les tests unitaires ouvrent la porte à des produits tiers que vous pouvez installer pour exécuter les tests sur votre système existant. Beaucoup de
Les outils de test unitaire automatisé
sont compatibles avec plusieurs langages afin de simplifier le processus de test et de permettre aux utilisateurs de vérifier leurs logiciels précédemment développés.

 

Comment écrire un scénario de test pour les tests unitaires

L’écriture de cas de test unitaire peut devenir compliquée en fonction du composant que vous testez ; l’écriture du test unitaire doit se concentrer sur les trois mêmes points. Notez qu’il peut y avoir de légères différences entre les tests manuels et automatisés, mais le processus est essentiellement le même.

1. Test pour vérifier une réponse valide

Commencez par un test qui vérifie la réponse optimale pour vous assurer qu’elle reconnaît ce qui doit se produire. Cette étape permet également d’établir la ligne de base.

2. Test de réponse à une entrée non valide

Établissez un test pour vérifier la réponse à une entrée invalide. Créez une ligne de base pour la réponse du composant aux données invalides.

3. Effectuer des actions multiples

Testez le composant à plusieurs reprises en utilisant des réponses valides et invalides pour déterminer comment le composant réagit. Ensuite, suivez les réponses pour rechercher d’éventuels défauts.

Comment faire des tests unitaires ?

Les tests unitaires consistent à écrire du code pour tester un composant spécifique du logiciel. Les tests manuels nécessitent généralement plus d’étapes et ne sont pas particulièrement courants. Examinons donc le processus à l’aide d’outils d’automatisation des tests unitaires.

L’un des outils les plus populaires du marché est ZAPTEST API Studio. Avec ZAPTEST, les utilisateurs peuvent automatiser les tests de REST, SOAP et openAPI en utilisant une paramétrisation complète et des utilitaires de corrélation et de gestion des données faciles à utiliser. ZAPTEST offre également la possibilité de fusionner les tests d’API et d’interface utilisateur dans un processus transparent.

1. Identifier la section du code à tester et déterminer la méthode à utiliser

Les développeurs peuvent écrire et joindre du code dans l’application pour tester la fonction d’un composant et supprimer le code de test ultérieurement. À l’inverse, il est possible d’isoler le composant et de le copier dans un système de test. Ce dernier permet aux utilisateurs d’identifier tout lien inutile avec d’autres composants pendant le test.

2. Initier les cas de test

Le développeur utilise des cas de test conçus par le codeur pour valider la fonctionnalité du composant. Ce processus se déroule généralement dans un cadre de test automatisé qui signale tout défaut pendant le test et peut alerter l’équipe en cas d’échec.

3. Revoir et retravailler

Une fois le scénario de test terminé, l’équipe peut examiner les données pour déterminer les éventuels défauts ou erreurs. Ensuite, l’équipe apporte des corrections et met à jour le composant avant de le tester à nouveau.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

Les équipes peuvent revoir les scénarios de test aussi souvent que nécessaire pour obtenir les résultats souhaités. Il est possible d’arrêter un test unitaire, c’est-à-dire que le composant ou le scénario de test a échoué si gravement qu’il ne vaut pas la peine de continuer.

Exemples de tests unitaires

Il existe des centaines d’exemples de tests unitaires qui traitent de divers composants et problèmes. Voici quelques exemples de tests unitaires de base qui illustrent des applications du monde réel.

1. Tests unitaires de l’API

Les systèmes modernes reposent sur différents programmes qui communiquent entre eux, en s’appuyant souvent sur des interfaces appelées API. Par exemple, les développeurs peuvent gagner en efficacité en testant les points de terminaison par le biais de tests unitaires d’une API REST.

2. L’industrie automobile

L’industrie automobile offre de vastes possibilités pour les exemples de tests unitaires, il faut donc considérer les vastes implications. Nos véhicules dépendent plus que jamais du code et peuvent créer des situations dangereuses s’il y a ne serait-ce qu’un léger défaut. Les outils de test unitaire permettent d’isoler le code avant même que la voiture ne quitte l’usine afin de déterminer s’il est clair et de réduire les risques de défaillance sur la route.

Meilleures pratiques pour les tests unitaires

Que vous souhaitiez effectuer des tests unitaires sur une API REST ou déterminer comment une application bancaire réagit à différentes entrées sur le même compte, ces meilleures pratiques vous permettront de garder vos tests unitaires sur la bonne voie.

1. Rédiger et suivre un plan de test unitaire

L’un des éléments les plus importants des tests unitaires est le respect d’un plan qui détaille la taille, la portée et les objectifs. Définissez la portée de votre test unitaire et ce que vous devez tester, déterminez les cas de test et sélectionnez les outils ou logiciels appropriés.

La simple création d’un plan de tests unitaires ne suffit pas ; votre équipe doit suivre le plan du début à la fin. Sauter des étapes ou s’écarter du plan peut entraîner une confusion et créer un travail inutile.

2. Tenir compte de la langue

Assurez-vous que votre code parle le même langage que le programme ou l’application que vous testez. Les tests unitaires PHP diffèrent des tests unitaires C#, même si le cadre général est similaire.

3. Tests de réintégration et de régression

Si vous avez copié le code et l’avez testé dans un cadre de test au lieu de le faire dans l’application, le test de régression est essentiel. Le remaniement de n’importe quel code peut modifier la fonctionnalité d’une application. Il faut donc réintégrer l’unité et effectuer des tests de régression pour s’assurer qu’elle fonctionne correctement.

Qui doit être impliqué dans les tests unitaires ?

qui doit être impliqué dans les outils d'automatisation des tests logiciels et la planification de ceux-ci

Bien que de nombreuses personnes contribuent au développement de logiciels et d’applications, tout le monde n’a pas le temps, les compétences ou les connaissances nécessaires pour participer aux tests unitaires. Par conséquent, limitez l’équipe à quelques personnes ou équipes qualifiées.

1. Les développeurs de logiciels effectuent des tests unitaires

Les développeurs assument l’essentiel de la responsabilité des tests unitaires, car ils connaissent leur code et savent comment il doit fonctionner. Les développeurs écrivent les cas de test, mettent en œuvre le test et ont généralement la meilleure idée du logiciel de test unitaire à utiliser.

2. Équipe d’assurance qualité

L’équipe AQ sait comment le logiciel doit fonctionner et comment identifier les défauts. Ils considèrent le logiciel sous un angle différent et s’assurent qu’il fonctionne correctement au sein du système global.

Liste de contrôle des tests unitaires

Liste de contrôle des tests logiciels

Cette liste de contrôle des tests unitaires est une ligne directrice pour aider votre équipe à rester sur la bonne voie pour atteindre les objectifs.

1. Choisir les bons outils de test unitaire

Il est essentiel de choisir les bons outils d’automatisation des tests unitaires. Assurez-vous que le logiciel de test unitaire est compatible avec le langage de votre application et peut atteindre les objectifs de votre équipe.

2. Se préparer à la réussite

Créez des noms détaillés pour le projet de test afin que les équipes futures sachent ce qui a été fait et puissent facilement identifier le test. Identifiez le code que vous avez l’intention de tester et assurez-vous qu’il est complètement indépendant.

3. Tester le code individuellement

Ne testez qu’un seul composant à la fois pour rester cohérent et rapide, ainsi que pour éviter les chevauchements ou les erreurs de communication entre les membres de l’équipe.

4. Reproduire les défauts

Si vous identifiez un défaut, testez à nouveau pour vous assurer que la même action renvoie le défaut. Corrigez le défaut s’il est reproductible.

Conclusion

Les tests unitaires sont un moyen d’améliorer l’efficacité des logiciels et des applications en testant l’exactitude des plus petits composants. Elle représente une nouvelle occasion d’affiner les logiciels existants et d’accroître l’efficacité.

Pour les personnes intéressées par l’automatisation des logiciels et
outils d’automatisation des processus robotiques
les tests unitaires remplissent un rôle de soutien dans le cheminement vers l’hyperautomatisation. Parce qu’il décompose les applications en leurs plus petits composants, il peut identifier des défauts passés inaperçus et prévenir les problèmes futurs avant qu’ils ne se transforment en problèmes et ne retardent la production.

Comme pour les autres outils d’automatisation, il est important d’utiliser judicieusement les tests unitaires et de suivre les meilleures pratiques du secteur.

FAQs

Les tests unitaires offrent aux entreprises la possibilité d’améliorer leurs logiciels et leurs applications.

Qu’est-ce que les tests unitaires en C# ?

Les tests unitaires en C# consistent à isoler des segments de code qui représentent les plus petits composants et à tester leur exactitude à l’aide d’outils d’automatisation des tests unitaires.

Qu’est-ce que les tests unitaires en Java ?

Les tests unitaires en Java nécessitent un cadre pour tester les comportements des morceaux de code avant de les utiliser en production.

Qu’est-ce que les tests unitaires dans l’ingénierie logicielle ?

Les tests unitaires dans l’ingénierie logicielle isolent le plus petit composant testable d’une application et testent sa validité et ses performances.

 

Download post as PDF

Alex Zap Chernyak

Alex Zap Chernyak

Founder and CEO of ZAPTEST, with 20 years of experience in Software Automation for Testing + RPA processes, and application development. Read Alex Zap Chernyak's full executive profile on Forbes.

Get PDF-file of this post