fbpx

Get your 6-month No-Cost Opt-Out offer for Unlimited Software Automation?

Le processus de développement de logiciels nécessite une quantité importante de concessions. Le fait de changer, de modifier ou d’ajouter des fonctionnalités à une application peut entraîner la défaillance ou la réduction de la fonctionnalité d’autres aspects du logiciel qui fonctionnaient auparavant.

Pour garantir que le développement continue d’avancer – que pour chaque pas en arrière, le processus fait au moins deux pas en avant – les développeurs devront utiliser les tests de régression. Il s’agit d’une combinaison de pratiques de test fonctionnelles et non fonctionnelles conçues pour identifier et corriger les défauts qui se produisent en raison des mises à jour des fonctionnalités et des modifications du code.

Table des matières

Qu’est-ce qu’un test de régression ?

Si un logiciel perd de sa fonctionnalité en raison de l’introduction de nouvelles fonctionnalités ou de modifications, on dit qu’il a régressé vers un état moins développé. Même des modifications mineures du logiciel ou du code d’origine peuvent entraîner des erreurs importantes telles que des pannes, des problèmes et une perte partielle ou totale de fonctionnalité.

Les tests de régression sont utilisés pour détecter ces erreurs et rétablir la stabilité de l’application. Les processus de tests fonctionnels et non fonctionnels évaluent l’impact des nouvelles fonctionnalités sur le code existant.

De nombreux processus de test de régression utilisent des données provenant de scénarios de test exécutés avant la mise en œuvre de la série actuelle de changements. Par exemple, les tests fonctionnels, les tests unitaires, les tests d’intégration et les tests de vérification de la construction antérieurs peuvent être intégrés aux tests de régression, ce qui permet aux résultats vérifiés plus tôt dans le cycle de développement d’aider à diagnostiquer les problèmes actuels inattendus.

Essentiellement, les tests de régression se concentrent sur deux éléments des modifications du code source :

  • La nouvelle modification se comporte-t-elle de la manière attendue et souhaitée ?
  • D’autres fonctionnalités sont-elles affectées, même des éléments apparemment sans rapport avec la modification ?

Idéalement, les tests de régression sont effectués après chaque modification du code source. Sur une application au niveau de l’entreprise, des milliers de tests sont probablement nécessaires, ce qui exige des outils de test de régression automatisés.

Quand faut-il appliquer le test de régression ?

Les tests de régression fournissent des informations vitales tout au long du cycle de développement, y compris pendant les constructions et le soutien après la publication. Les scénarios suivants nécessitent couramment des tests de régression :

1. Mise en œuvre de la fonctionnalité

Les fonctionnalités ajoutées à un logiciel existant peuvent avoir des résultats inattendus. Un test de régression est le plus souvent utilisé pour identifier les problèmes liés à l’ajout de nouvelles fonctionnalités, tant sur l’architecture dorsale que sur les éléments en contact avec le client.

 

2. Modifications de la base de code

Même si des fonctionnalités majeures n’ont pas été ajoutées et que la fonctionnalité essentielle reste inchangée du point de vue du client, les tests de régression sont nécessaires après l’ajout de modifications du code, telles que l’optimisation de la source, la correction des correctifs et d’autres changements de configuration.

 

3. Pendant les retards

Les tests de régression sont également utiles en tant que stratégie de maintenance pendant les temps morts du développement. Lorsque vous travaillez au lancement de nouveaux programmes ou logiciels, les tests de régression permettent souvent de s’assurer que vous ne manquez aucun problème susceptible de survenir après le lancement de nouvelles fonctionnalités.

 

4. Après l’apparition d’autres erreurs

Les tests de régression peuvent également aider à identifier et à diagnostiquer des problèmes apparemment sans rapport avec des changements récents. Parce qu’il combine l’utilisation de nombreux autres types de tests, le test de régression vous permet de comparer uniformément diverses données de tests antérieurs. Il peut également aider à identifier les problèmes de code qui ont potentiellement pris place plus tôt et qui ont mis du temps à se manifester.

Avantages des tests de régression

Les tests de régression présentent des avantages à chaque étape du cycle de vie du développement logiciel. L’avantage évident est que les tests de régression garantissent le bon fonctionnement du logiciel après une modification du code ou l’introduction d’une nouvelle fonctionnalité. En outre, il y a d’autres avantages à considérer.

 

1. Repérer immédiatement les insectes

L’un des meilleurs avantages des tests de régression est la possibilité de repérer immédiatement tout bogue ou problème lié à une nouvelle fonctionnalité ou à une modification du code. Le fait de pouvoir identifier rapidement les problèmes permet de réparer le logiciel et de le rendre rapidement aux clients.

Lors de l’exécution des tests de régression, les testeurs peuvent repérer toute intégration non définie entre les modifications apportées à l’application. Ces tests soutiendront les équipes de test et les développeurs qui pourront corriger les bogues trouvés et refaire les tests pour s’assurer que ces erreurs sont corrigées rapidement.

2. Réduire les dépenses inutiles

Les tests de régression permettent de réduire un certain nombre de coûts de développement. La possibilité d’identifier et de corriger les déficiences fonctionnelles permet d’éviter les arrêts de production prolongés. De plus, moins de temps (et d’argent) est consacré à la mise en œuvre de nouvelles fonctionnalités, car leur fonctionnalité peut être déterminée rapidement.

Les outils de test de régression automatisés permettent également de réaliser des économies sur les projets, car ils nécessitent moins de tests manuels.

3. Mettre en œuvre l’intégration continue

Les outils de test automatisés gagnent en efficacité au cours du processus de développement, car les données des tests précédents permettent d’éclairer le processus de test. Les équipes de développement peuvent mettre en place une intégration continue. La publication d’un nouveau code d’application peut déclencher automatiquement un scénario de test à partir de la suite de tests de régression.

Défis et limites des tests de régression

Aucun type de service de test automatisé ne peut identifier tous les problèmes potentiels. Si les tests de régression constituent un outil précieux tout au long du cycle de développement, ils présentent également certaines limites.

 

1. Calendrier des tests

Pour une efficacité maximale, les tests de régression doivent être l’étape suivante des modifications du code. Malheureusement, ces délais stricts peuvent entraîner des complications. Si les tests ne peuvent être effectués rapidement, le processus de développement peut être retardé.

En outre, si les tests de régression ne suivent pas la mise en œuvre des fonctionnalités, des problèmes cachés peuvent se développer dans le code et devenir plus difficiles à repérer.

2. Allonger le développement

Bien que le logiciel de test de régression automatisé ne soit pas aussi long à utiliser que le test manuel, les deux types de tests prolongent le processus de développement. Au fur et à mesure que la complexité du produit augmente, ce qui se produit relativement tôt dans tout projet d’entreprise, les tests de régression deviennent également plus complexes, nécessitant plus de temps de configuration et de réalisation.

En fin de compte, les tests de régression raccourcissent le temps de développement des projets, car ils réduisent les temps d’arrêt des applications et les complications après la mise en service.

Devrions-nous automatiser les vérifications des tests de régression ?

Les tests de régression manuels ont une utilité limitée dans une entreprise, car ils sont incapables d’analyser avec précision la complexité des logiciels commerciaux. Les projets de développement à grande échelle nécessitent des outils de test logiciel automatisés.

1. Les avantages des tests de régression automatisés

Étant donné que les tests de régression manuels sont exceptionnellement chronophages et exigent beaucoup d’efforts de la part de l’équipe de test, un avantage significatif du logiciel d’automatisation des tests de régression est qu’il libère une grande partie du temps de l’équipe de test.

En utilisant des services de test de logiciels automatisés, l’équipe de test peut effectuer des tests de régression à tout moment du développement du projet. Une fois qu’une nouvelle fonctionnalité est introduite, le cycle de test de régression peut commencer la recherche de problèmes potentiels.

L’utilisation d’outils de test de régression automatisés vous permet d’obtenir un retour d’information immédiat. Les équipes peuvent rapidement mettre en œuvre des ajustements au code défectueux, en minimisant les perturbations et les retards.

2. Les inconvénients de l’automatisation des tests de régression

L’un des inconvénients les plus importants des tests de régression automatisés est leur coût. S’il existe des outils gratuits de test de régression automatisé, ils n’offrent souvent pas le niveau de fonctionnalités, de support client et d’évolutivité des options payantes conçues pour les entreprises.

Un autre inconvénient potentiel à noter concerne le temps de test. Les logiciels d’automatisation des tests de régression n’exécutent les tests qu’à des moments préprogrammés. La programmation peut poser des problèmes logistiques liés à la mise en œuvre d’autres mises à niveau du code nécessaires pendant le développement.

En outre, les tests de régression automatisés peuvent potentiellement interférer avec d’autres outils d’hyperautomatisation, notamment les outils complexes tels que les outils d’automatisation des processus robotiques. Bien sûr, les organisations à grande échelle gèrent l’utilisation des tests rpa, des tests de régression et autres pendant le développement, mais cela nécessite une planification et une coordination entre les équipes.

3. Devrions-nous automatiser les tests de régression, ou non ?

Les outils de régression automatisés sont généralement recommandés pour les grandes applications complexes construites au niveau commercial ou de l’entreprise. Les tests manuels ne sont efficaces que dans les petites organisations simples – et même dans ce cas, ils ne sont généralement mis en œuvre qu’en raison de contraintes budgétaires.

Pour les autres entreprises dont l’équipe de test est réduite, l’automatisation du processus de test de régression peut accélérer les choses et les rendre plus fluides. Si vous ne savez pas si vous devez ou non automatiser les tests de régression, un hybride de tests manuels et automatisés peut être une option efficace.

Processus de test de régression

Le cycle de vie des tests de régression vous permettra d’aller à la racine des problèmes et permettra à l’équipe de développement de faire les ajustements nécessaires.

1. Échec partiel ou complet de la demande

Lorsque l’équipe de développement introduit un nouveau code dans le programme existant, celui-ci doit fonctionner correctement, sinon il y aura des problèmes. Un problème doit se produire dans le logiciel, de sorte que le test de régression a quelque chose à rechercher.

Vous pouvez vous rendre compte du problème lors des tests de routine du logiciel ou si les utilisateurs rencontrent le problème et le signalent au service informatique.

2. Les tests de régression sont exécutés

Une fois que l’équipe a identifié un problème, les tests de régression peuvent commencer. L’utilisation d’une variété de tests de régression aidera l’équipe à déterminer la cause profonde du problème.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

3. Le problème est réglé

Une fois que les tests de régression ont trouvé la cause profonde du bogue, le processus de correction peut commencer. L’équipe de développement corrigera le problème à l’origine des difficultés rencontrées par le logiciel.

4. Ré-exécution des tests de régression

La dernière étape du processus de test de régression consiste à réexécuter tous les tests de régression. Un nouveau test permet à l’ensemble de l’équipe de voir si le problème a été résolu ou si elle doit retourner à la planche à dessin pour éliminer le bogue.

Types de tests de régression

Lorsque vous effectuez un test de régression visuel, vous pouvez effectuer sept tests.

1. Test de régression correctif

Le test de régression correctif est l’un des types de test de régression les plus simples. Il s’agit de la réutilisation d’un cas de test existant, sans qu’aucune modification significative du produit n’ait eu lieu. Essentiellement, vous pouvez tester sans changer le scénario de test.

2. Test de régression

Le test de régression “Retest-all” est le type de test de régression le plus complexe. Elle exige que toutes les spécifications du système soient testées dès le départ. Il vérifie chaque modification mineure que le logiciel a subie depuis son développement.

Le scénario de retest le plus courant se produit après que d’autres types de tests n’ont pas permis de localiser la source du problème, les équipes de développement soupçonnant que le problème est apparu bien avant les récentes modifications du code.

3. Test de régression sélectif

Le test de régression sélectif se situe entre le test de régression correctif et le test de régression complet. Il limite la portée du test en recherchant le code affecté dans un scénario spécifique. Les tests de régression sélectifs sont généralement utilisés lorsque les testeurs ont une idée générale de la cause du problème.

4. Test de régression progressive

Si les cas établis fournissent des informations précieuses, ils présentent des limites lorsqu’il s’agit de tester de nouvelles fonctionnalités sans parallèle dans l’application. Le test de régression progressif implique la création de nouveaux scénarios de test ciblant des ajouts dont le résultat est difficile à prévoir.

5. Test de régression complet

Chaque fois que des modifications importantes sont apportées au système, des tests de régression complets sont nécessaires. Des tests de régression complets permettent de résoudre les problèmes potentiels chaque fois que le code principal est modifié. Ce test couvre toutes les fonctionnalités du logiciel.

6. Test de régression partielle

Vous effectuerez des tests de régression partiels lorsque vous serez prêt à fusionner tous les éléments du code du logiciel en un module plus important. Les tests de régression partielle vous permettent de vous assurer que, même si chaque module fonctionne indépendamment, vous pouvez voir comment il fonctionne avec le code principal du logiciel.

7. Test de régression unitaire

Le test de régression unitaire est l’un des types de test de régression les plus simples. Vous testerez une seule unité, y compris toutes les interactions, dépendances et intégrations.

Techniques de test de régression

La régression comporte de nombreuses techniques. Pensez au cycle de vie de votre logiciel (le développement et le test des logiciels sont interconnectés) et aux mises à jour spécifiques que vous prévoyez d’introduire. Voici un aperçu des types courants de techniques de test de régression.

Qu'est-ce que les tests unitaires ?

1. Sélection des tests de régression

La sélection des tests de régression analyse les modifications spécifiques apportées à un code. Il choisira uniquement d’exécuter des tests particuliers où le comportement du logiciel pourrait avoir changé depuis la dernière mise à jour du code.

Comme elle ne se concentre que sur une petite partie des tests, elle prend moins de temps et est plus facile à intégrer dans le processus de développement logiciel. Il s’agit par exemple d’utiliser des cas de test obsolètes et des cas de test réutilisables.

2. Retester tous

La technique de re-testing exige que tous les tests de régression soient ré-exécutés. Tous les tests précédents sont retestés avec le nouveau codage et révéleront les éventuelles régressions associées au nouveau code.

Cette technique est utilisée lorsque le logiciel subit un changement à grande échelle. C’est l’une des techniques qui prend le plus de temps, mais la rigueur est nécessaire en cas de modifications importantes du code.

3. Hiérarchisation des cas de test

La hiérarchisation des cas de test est la technique la plus couramment utilisée. Les testeurs classent les cas d’essai en catégories, depuis ceux qui altèrent complètement les fonctions jusqu’aux questions plus simples de “qualité de vie”.

Comment commencer les tests de régression ?

Avant de mettre en œuvre des tests de régression visuels, vous devez déterminer quel scénario produira le meilleur résultat pour votre produit spécifique et sa position dans le cycle de développement.

Qu'est-ce qu'un test de régression ?

1. Considérations importantes avant de décider de vos stratégies de tests de régression

Pour commencer le test de régression, vous devez considérer votre plan de test de régression. La création d’un plan détaillé et complet vous permet d’anticiper les erreurs et d’obtenir les données les plus précieuses possibles.

Choisir des cas de test appropriés

Décider des meilleurs cas de test à tester est essentiel pour le développement du logiciel. Il peut s’agir du programme de base ou de tout code qui a déjà connu des problèmes nécessitant une intervention.

Décider entre automatisé ou manuel

L’automatisation ou les tests manuels présentent des avantages, mais savoir si vous allez utiliser l’un ou l’autre ou un modèle hybride doit faire partie de votre plan de tests de régression.

Déterminer la fréquence des tests

L’équipe de test et de développement devra déterminer la fréquence d’exécution des tests de régression. Vous pouvez mettre en place des tests de régression quotidiens avec l’automatisation si vous préférez, mais le nombre de bogues que rencontre votre logiciel pourrait vous faire reconsidérer la fréquence de vos tests.

2. Première étape

La première étape consiste à choisir vos cas de test. Choisir une variété de cas peut aider à la validité des tests, et vous voudrez sélectionner des cas de test avec des erreurs connues, du code compliqué, et du code fondamental.

3. Deuxième étape

Avant d’exécuter les tests, vous devez choisir le bon moment. Vous devrez estimer le temps nécessaire à l’exécution des tests et planifier en conséquence. Vous ne voulez pas écourter les tests ou en reporter un autre parce que le premier s’est terminé plus tôt que prévu.

4. Troisième étape

Exécutez tous les tests de régression dont vous avez besoin.

5. Quatrième étape

Une fois tous les tests terminés, vous analyserez les résultats. L’équipe de test peut identifier les erreurs et les signaler à l’équipe de développement pour la correction des bogues.

Qui devrait effectuer et être impliqué dans les stratégies et l’exécution des tests de régression ?

qui doit être impliqué dans les outils d'automatisation des tests logiciels et la planification de ceux-ci

Avec les tests de régression visuels, plusieurs parties sont impliquées. La contribution de tous les rôles dans le processus garantira un résultat positif pour votre plan de test de régression.

1. Développeurs

Les développeurs ajusteront le code si nécessaire pour corriger les bogues. Ils comprennent comment le logiciel doit fonctionner et peuvent facilement déceler les problèmes dans les résultats des tests.

2. Assurance de la qualité

Les membres de l’équipe d’assurance qualité s’assureront que tout fonctionne correctement avant de diffuser le programme ou la nouvelle fonctionnalité. L’équipe AQ recherche les problèmes qui ont un impact négatif sur les utilisateurs.

3. Testeurs

Les testeurs peuvent également rechercher des problèmes dans le logiciel par le biais de tests. Ils s’intéressent davantage à la manière dont l’utilisateur vivra le logiciel qu’au code lui-même.

Comment réaliser un test de régression ?

Vous aurez besoin d’une suite de régression pour effectuer des tests de régression. La suite est une vue d’ensemble de votre logiciel, ce qui vous permet de savoir ce que vous devez tester. Vous saisirez les tests à privilégier, qu’ils soient automatisés ou manuels, puis vous lirez les résultats sur la suite de tests.

Coûts impliqués dans le processus et les stratégies de test de régression

Si vous deviez répéter manuellement plusieurs tests de régression, cela pourrait rapidement devenir coûteux. Avant de se tourner vers les tests de régression, il est essentiel de connaître les coûts associés pour faire le bon choix pour votre logiciel.

Les tests de régression peuvent être coûteux, mais sans eux, il est possible que vos utilisateurs ne soient pas satisfaits du logiciel en raison de bogues ou d’autres problèmes. Les tests de régression sont rentables à long terme.

 

1. Temps de test

Plus il faut de temps à votre équipe pour effectuer les tests, plus le coût sera élevé. Même avec des tests automatisés, passer des jours de tests coûtera plus cher que des tests qui ne prennent que quelques heures.

2. Fréquence des tests

Plus vous effectuez de tests, plus cela vous coûtera cher. Chaque test coûte du temps et des ressources, épuisant ainsi l’argent mis de côté pour le développement du logiciel. Des tests fréquents sont nécessaires pour les tests de régression, c’est donc là que se trouve le gros des dépenses.

3. Complexité des logiciels

Les logiciels complexes requièrent beaucoup plus d’attention aux détails et de tests pour qu’ils soient corrects. Plus le logiciel est complexe, plus il faudra de l’argent pour continuer à le tester.

Tests de régression et tests fonctionnels

Les tests fonctionnels et de régression sont des types de tests courants utilisés dans pratiquement tous les développements de logiciels. Bien qu’ils se chevauchent de manière significative, ils ont également des utilisations distinctes et collectent différents types de données.

1. Qu’est-ce que les tests fonctionnels ?

Les tests fonctionnels sont un terme général pour les tests de logiciels qui mesurent l’entrée d’un système logiciel par rapport à des exigences prédéterminées. Il s’agit essentiellement de tester si l’application, ou des fonctions spécifiques d’une application, fonctionne comme prévu ou requis.

2. Différences entre les tests fonctionnels et les tests de régression

Les deux principales différences entre chaque type de test sont les suivantes :

  • Tests de régression pour voir si les nouvelles fonctionnalités/patchs fonctionnent avec l’ancien code.
  • Des tests fonctionnels pour voir si le code fait ce qu’il est censé faire à l’origine.

3. Quand faut-il utiliser les tests fonctionnels ou les tests de régression ?

Vous utiliserez des tests fonctionnels lorsque vous devrez tester le code original par rapport aux directives du développeur. Après les tests fonctionnels, l’équipe utilise les tests de régression pour s’assurer que les mises à jour fonctionnent bien avec le code précédent.

Test de régression vs. test de sanité

Les tests de sanité sont un sous-ensemble des tests de régression, mais ils ne sont pas identiques. Dans les tests de logiciels, le test de sanité est effectué avant le test de régression.

1. Qu’est-ce qu’un test de sanité ?

Le test de sanité est un sous-ensemble du test de régression permettant de tester les éléments significatifs du logiciel. Il est préférable de l’exécuter dans les premiers stades du développement.

Essentiellement, les tests de conformité effectuent des vérifications rapides sur le code mis à jour au fur et à mesure de sa mise en œuvre. Il ne permet pas de tester les questions à long terme ou les problèmes complexes. Au lieu de cela, le test de sanité se préoccupe uniquement de savoir si les nouvelles modifications du code fonctionnent correctement.

2. Différences entre les tests de sanité et de régression

Comme pour les autres méthodes de test, il existe des différences entre les tests de régression et les tests d’intégrité :

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

  • Les tests d’intégrité sont effectués au début du projet.
  • Les tests de régression ont lieu vers la fin ou à la fin de la mise en œuvre de chaque nouvelle fonctionnalité.

3. Quand faut-il utiliser le test de sanité ou le test de régression ?

Lorsque vous souhaitez vérifier la stabilité du code d’origine, le test de sanité est la meilleure option – le test de régression vérifie les améliorations plutôt que l’application initiale.

Tests de régression et tests unitaires

Si les tests de régression et les tests unitaires sont tous deux des types de tests logiciels, ils ont des objectifs assez différents au cours du cycle de développement. Cependant, les données obtenues lors des tests unitaires sont souvent utiles pour développer des scénarios de tests de régression.

1. Qu’est-ce que les tests unitaires ?

Les tests unitaires exécutent des sections de code pour voir si elles fonctionnent. Elle ne se préoccupe pas du fonctionnement simultané de chaque élément du code. Au contraire, le test vise à s’assurer que chaque composant fonctionne indépendamment.

2. Différences entre les tests unitaires et les tests de régression

Les différences entre les deux tests sont les suivantes :

  • Les tests unitaires testent des éléments particuliers du programme
  • Les tests de régression vérifient l’ensemble du programme

3. Quand faut-il utiliser les tests unitaires ou les tests de régression ?

Les objectifs de votre entreprise détermineront si vous utilisez les tests unitaires ou de régression. Les tests unitaires sont plus rapides puisqu’il ne s’agit que d’un petit morceau de code, mais la régression est meilleure lorsqu’il s’agit de tester l’ensemble du programme.

Test de régression vs. test de fumée

La comparaison entre les tests de régression et les tests fumigènes est une autre considération que votre entreprise doit prendre en compte.

1. Qu’est-ce que le test de fumée ?

Le test de fumée est un test préliminaire qui permet d’identifier les principales défaillances d’un logiciel. Il ne s’agit pas de rechercher les raisons profondes du problème ou de la solution, mais d’identifier les problèmes plus mineurs et la fonctionnalité.

2. Différences entre les tests de fumée et de régression

Les tests de fumée et de régression recherchent tous deux des problèmes dans le code d’un programme. Leurs différences sont :

  • Les tests de fumée ne recherchent que les problèmes mineurs
  • Les tests de régression prennent plus de temps et recherchent l’origine du problème.

3. Quand faut-il utiliser le test de fumée ou le test de régression ?

Il est conseillé d’utiliser des tests de type “smoke” pour vérifier les problèmes du logiciel. Les membres de l’équipe le font avant d’ajouter des mises à jour ou de nouvelles fonctionnalités. Les tests de régression interviennent lorsque vous ajoutez de nouvelles fonctionnalités et mettez à jour le logiciel.

Comment sélectionner les cas de test pour le test de régression

Une utilisation judicieuse des tests de régression vous permet d’identifier les problèmes réels et potentiels sans perturber de manière significative le flux de travail et le calendrier du projet. Les situations courantes qui bénéficient des tests de régression sont les suivantes :

Liste de contrôle des tests logiciels

1. Besoins organisationnels

La hiérarchisation des cas évitera à l’équipe de test de perdre le fil de son calendrier. Ils choisiront les cas de test en fonction des besoins de l’entreprise et des délais.

2. Fréquence des émissions

Les mises à jour et les modifications d’applications qui entraînent des problèmes fréquents, même si elles n’entraînent pas de perturbation totale, sont d’excellents candidats pour les tests de régression. Les problèmes logiciels similaires ont souvent une cause unique, que les tests de régression permettent d’identifier.

3. Erreurs critiques

Une erreur critique ne doit se produire qu’une seule fois pour présenter un problème important pour l’ensemble du produit. Toute erreur qui entraîne une non-fonctionnalité requiert une attention immédiate.

4. Fréquence de mise à jour

Les logiciels comportant des mises à jour régulières et importantes nécessitent des tests de régression fréquents. Idéalement, les tests devraient avoir lieu entre chaque mise à jour, car les problèmes peuvent devenir difficiles à détecter s’ils se produisent “derrière” plusieurs couches de code.

Les meilleurs outils de tests de régression automatisés

Les outils logiciels de test de régression automatisé peuvent varier considérablement, et tous ne conviendront pas à vos types de logiciels et à vos besoins de développement. Lorsque vous recherchez des outils de test automatisés, les meilleures options doivent être efficaces, respecter votre budget et fournir des résultats précis.

FAQs sur l'automatisation des tests fonctionnels

Comment choisir votre outil de régression automatisée – Freemium ou Entreprise ?

Des outils de régression automatisés sont disponibles à la fois pour les entreprises et pour les particuliers. Les options Freemium sont un excellent moyen de tester un programme sans risque et de voir si vous l’appréciez avant de passer à une version payante. L’inconvénient de ces programmes est qu’ils ne seront pas aussi détaillés que la version entreprise.

Si les deux présentent des avantages, le choix de la mauvaise solution peut entraîner une augmentation des erreurs de programmation et un ralentissement du temps de développement. Examinez attentivement les différences entre les deux types avant de faire votre choix.

Quand faut-il passer au Freemium pour vos tests de régression ?

Vous devriez envisager les options de test de régression freemium lorsque vous essayez de nouveaux outils automatisés. La formule Freemium vous permet de vous faire une idée des outils de test sans dépenser un centime. Bien qu’ils ne soient pas aussi approfondis que les versions payantes, vous devriez être en mesure de vous faire une bonne idée de la pertinence de cet outil de test pour votre logiciel.

 

1. Avantages des outils gratuits de régression automatisée

Il est important de considérer les avantages des outils gratuits de régression automatisée. Voici quelques-uns des principaux avantages que vous tirerez du logiciel de test de régression :

  • Outil de test rapide et précis, doté de capacités supérieures à celles des tests manuels.
  • Possibilité de passer à la version payante si vous êtes satisfait de l’outil.
  • Pas de risque financier ni de coûts initiaux
2. Limites des outils gratuits de régression automatisée

Si les outils de test de régression gratuits présentent des avantages, ils ont aussi des limites, notamment les suivantes :

  • Manque d’options de test par rapport à la version entreprise
  • La version payante peut devenir une dépense permanente
3. Les meilleurs outils gratuits pour automatiser les tests de régression

Il existe plusieurs excellents outils gratuits de test de régression automatisé. Si vous recherchez des outils qui se distinguent des autres, le meilleur outil de test (qui dispose également d’une option gratuite) est ZAPTEST, qui propose un outil de test logiciel automatisé de type Service + Full Stack (il propose également des versions gratuites de ses applications de test d’entreprise les plus populaires).

 

Quand choisir un outil de test de régression au niveau de l’entreprise ?

Les outils de test de régression gratuits sont excellents lorsque vous n’avez pas besoin de tests approfondis, mais un logiciel de test de régression de niveau entreprise est nécessaire si votre logiciel nécessite des tests à grande échelle.

Les versions Enterprise sont beaucoup plus détaillées et puissantes. Ils disposent également d’une assistance clientèle solide, généralement bien supérieure à celle des outils gratuits.

1. Lorsque vous avez besoin d’autres options

Les outils gratuits ne vous offrent qu’une quantité limitée de possibilités. Les options de niveau entreprise vous fourniront des tests illimités et d’autres fonctionnalités que vous ne pouvez pas obtenir gratuitement.

2. Quand vous avez besoin d’un accès illimité

Ces outils de niveau entreprise offrent un accès plus large. Souvent, les outils gratuits ne permettent qu’un ou deux comptes d’utilisateur. Avec un outil de niveau entreprise, toute l’équipe peut accéder à l’outil en utilisant des comptes individuels.

3. Lorsque vous devez exécuter plusieurs tests

Les tests de régression peuvent prendre du temps, mais avec les outils de test de niveau entreprise, vous pouvez exécuter plusieurs tests simultanément pour maximiser l’efficacité. L’exécution de plusieurs tests à la fois permet de gagner du temps et de réduire les dépenses, mais elle augmente la complexité, c’est pourquoi les outils gratuits ne proposent pas cette fonctionnalité.

Considérations finales sur les tests de régression

Comme le savent tous les professionnels du développement logiciel, le code peut se comporter de manière imprévisible, voire carrément inexplicable. Les tests de régression sont un élément essentiel pour identifier comment les nouvelles fonctionnalités ont affecté les fonctions existantes et sont nécessaires pour le succès de pratiquement toutes les applications logicielles au niveau de l’entreprise.

Bien que les outils de test de régression automatisés nécessitent un investissement initial et puissent allonger quelque peu le cycle de développement, ils constituent en fin de compte une solution rentable et dynamique qui permet à votre application de passer plus rapidement dans le cycle de développement et d’accroître la satisfaction de l’utilisateur final à long terme.

FAQs

Les informations suivantes répondent aux questions courantes sur les tests de régression au niveau de l’entreprise dans le cadre des tests de logiciels.

Qu’est-ce que le test de régression ?

Les tests de régression sont une combinaison de tests qui permettent de s’assurer que les nouvelles modifications apportées au code d’une application n’entraînent pas de problèmes involontaires ou une dégradation des fonctionnalités. Il est également conçu pour tester l’efficacité de toute nouvelle fonctionnalité ajoutée.

Combien de temps les tests de régression doivent-ils prendre ?

La durée des tests varie en fonction de la taille de l’application, de la complexité de la nouvelle fonctionnalité, des paramètres de test et d’autres spécificités. Les tests peuvent prendre entre trois et cinq jours, tandis que les tests de régression en mode agile peuvent prendre un à deux jours.

Pourquoi les tests de régression sont-ils nécessaires ?

Les tests de régression sont nécessaires car ils permettent de localiser les erreurs dans les programmes logiciels afin que les développeurs puissent les corriger avant de les lancer auprès des utilisateurs. Cela permet au logiciel de fonctionner sans problème et aux utilisateurs d’avoir une expérience positive.

Dans quelles situations les tests de régression ne sont-ils pas effectués ?

Lorsque le logiciel est installé sur un matériel différent de celui testé précédemment, le test de régression n’est pas effectué.

Qui est responsable des tests de régression ?

L’équipe d’assurance qualité du logiciel effectue des tests de régression une fois que l’équipe de développement a fini de modifier le code.

Download post as PDF

Alex Zap Chernyak

Alex Zap Chernyak

Founder and CEO of ZAPTEST, with 20 years of experience in Software Automation for Testing + RPA processes, and application development. Read Alex Zap Chernyak's full executive profile on Forbes.

Get PDF-file of this post