fbpx

Get your 6-month No-Cost Opt-Out offer for Unlimited Software Automation?

La transformation numérique modifie le monde du travail à un rythme incroyable. Il n’est pas exagéré de dire que presque toutes les fonctions et tous les secteurs seront touchés par l’automatisation. Dans l’état actuel des choses, de nombreux secteurs verticaux ont déjà changé au point d’être méconnaissables.

Le développement de logiciels est l’un des principaux secteurs d’activité susceptibles de bénéficier de l’automatisation. Ces dernières années, les entreprises ont eu un besoin urgent de codeurs. Les chefs d’entreprise ont toujours du mal à trouver de nouvelles recrues pour occuper des postes d’ingénieurs, de nombreux postes restant vacants pendant des mois.

L’automatisation des processus robotiques et l’automatisation des tests peuvent contribuer à alléger le fardeau des employeurs et des employés. Cependant, une grande confusion règne encore autour de ces technologies, de nombreuses personnes pensant qu’elles décrivent la même chose.

Dans cet article, nous verrons pourquoi la RPA et l’automatisation des tests sont similaires, en quoi elles sont différentes et, surtout, comment ces deux outils peuvent aider les entreprises à une époque où les grands ingénieurs en informatique se font rares.

Table des matières

Automatisation des processus robotiques vs.

Automatisation des tests : Un bref aperçu

RPA (Robotic Process Automation) - Définition, signification, qu'est-ce que l'iot et plus encore

 

Avant de nous lancer dans une comparaison complète entre les tests RPA et les tests d’automatisation, il convient d’esquisser une définition approximative de chaque terme. À partir de là, les lecteurs auront une idée des tâches que les technologies accomplissent et des problèmes qu’elles peuvent résoudre.

1. Automatisation des processus robotiques

 

L’automatisation robotique des processus (RPA) est un logiciel qui vise à apprendre et à reproduire des tâches informatiques traditionnellement effectuées par des humains. Ce type d’automatisation est limité aux tâches simples basées sur des règles qui suivent des étapes prévisibles.

 

Par exemple, les entreprises utilisent la RPA pour des tâches telles que :

 

  • Saisie ou migration de données
  • Connexion et déconnexion aux applications
  • Lire et extraire des informations des courriers électroniques
  • Conversion des fichiers
  • Remplir des feuilles de calcul
  • Requêtes de routine

 

La RPA aide les entreprises à mécaniser les tâches répétitives et à fort volume. Ce processus permet de gagner du temps et de l’argent. Cela signifie également que les travailleurs humains sont libérés de tâches fastidieuses, ce qui leur permet d’apporter des contributions plus significatives dans d’autres domaines.

 

2. Automatisation des tests

 

L’automatisation des tests est un outil de développement logiciel. Elle partage des objectifs similaires à ceux de la RPA en ce sens qu’elle cherche à économiser du temps et de l’argent et à libérer les travailleurs humains des tâches monotones. Les logiciels d’automatisation des tests permettent aux équipes de réaliser des tests rapides, complets et approfondis sur leurs projets, au lieu de procéder à des tests manuels coûteux et fastidieux sur les projets de développement de logiciels. Ce processus permet de réduire les coûts et d’accélérer les mises en production.

Ces brefs aperçus permettent d’établir une base de référence pour l’utilité des deux logiciels. Toutefois, pour mieux comprendre leurs différences, leurs similitudes et leurs utilités, nous devons aller plus loin. Pour cela, nous devons explorer chaque technologie séparément.

Qu’est-ce que l’automatisation robotique des processus (RPA) ?

Qu'est-ce que l'automatisation robotique des processus (RPA) ?

L’automatisation robotique des processus (RPA) – souvent appelée automatisation des processus – est un type de logiciel innovant qui exécute des tâches traditionnellement dévolues à des opérateurs humains manuels. En termes clairs, les outils de RPA sont des “robots” logiciels capables d’observer et d’apprendre des tâches humaines dans le but de les reproduire sans intervention manuelle.

Les outils de RPA fonctionnent sur une interface utilisateur (UI) de la même manière qu’un être humain. Supposons par exemple qu’une entreprise de taille moyenne évolue enfin avec son temps et décide de migrer vers l’informatique dématérialisée. Ils choisissent d’utiliser la stratégie de migration des données ETL (Extract, Transfer, Load) pour quitter leurs serveurs archaïques sur site.

L’entreprise dispose d’une base de données volumineuse et encombrante. Ils décident d’une nouvelle structure de données qui reflète mieux leur activité. L’extraction, la vérification et la mise en correspondance des données avec la nouvelle structure du nuage constituent une tâche colossale. Cependant, il est basé sur des règles et prévisible, ce qui en fait un excellent candidat pour la RPA.

Dans ce scénario, l’entreprise peut montrer à la RPA les étapes prévisibles et basées sur des règles nécessaires à la migration des données.

 

Il s’agit notamment de :

 

  • Accès à l’ancienne base de données par autorisation de connexion
  • Le long processus d’extraction et de vérification des données
  • Apporter les modifications souhaitées aux données
  • Connexion à la base de données en nuage
  • Pousser les données vers le nouveau schéma de base de données

 

À partir de là, les outils RPA peuvent surveiller un travailleur manuel effectuant les étapes requises pour l’ETL. Le robot note les actions des humains, en enregistrant les frappes au clavier, l’utilisation des applications et d’autres actions de l’interface utilisateur graphique (GUI). Une fois que le robot connaît les étapes, il peut prendre le relais et effectuer ces tâches laborieuses et fastidieuses avec une rapidité et une précision autrefois inimaginables.

Bien entendu, il ne s’agit là que d’un exemple parmi tant d’autres de la manière dont la RPA peut aider les entreprises de toutes tailles. Pour obtenir un aperçu plus complet des capacités de l’APR, lisez notre Guide complet de l’automatisation robotique des processus (APR).

1. Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de l’automatisation des processus robotiques ?

Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de l'automatisation des processus robotiques ?

De nombreux facteurs font de la RPA une option attrayante pour les entreprises. Tout d’abord, elle permet d’accroître considérablement la productivité, car les robots logiciels peuvent travailler plus vite, plus fort et avec plus de précision que leurs homologues humains. Deuxièmement, c’est un excellent moyen d’économiser les coûts liés aux travailleurs manuels et à l’externalisation.

Mais le plus important est peut-être qu’il offre aux entreprises un moyen de tirer le meilleur parti de leurs travailleurs humains. Les humains possèdent une intelligence générale ; ils sont construits pour utiliser leur imagination, résoudre des problèmes, faire preuve de créativité et accomplir des tâches sociales.

Les robots, quant à eux, excellent dans un type d’intelligence plus restreint. Si nous leur confions des tâches simples, fondées sur des règles, ils peuvent les accomplir avec une rapidité et une précision implacables. Il est logique de confier les tâches répétitives et volumineuses à des “bots”.

2. Les problèmes que la RPA résout

défis des tests de charge et de l'APR

L’un des meilleurs moyens de comprendre l’impact des logiciels de RPA sur les entreprises est d’explorer certains des problèmes critiques qu’ils permettent de résoudre. Voici quelques raisons pour lesquelles la RPA est l’un des types de logiciels d’entreprise dont la croissance est la plus rapide sur le marché.

 

2.1 Maintien en activité des systèmes existants :

 

Les outils de RPA aident les organisations dotées de systèmes hérités à rester compétitives sans devoir procéder à des révisions coûteuses. La RPA agit comme une couche logicielle au-dessus de ces systèmes souvent éprouvés et fiables. Il en résulte qu’un logiciel parfaitement fonctionnel n’a pas besoin d’être gaspillé.

2.2 Réduire les coûts :

 

Les entreprises doivent trouver de nouveaux moyens de rester compétitives. La RPA est un excellent moyen de réduire les coûts de main-d’œuvre et d’externalisation en prenant en charge le travail manuel. Le résultat global est une entreprise plus légère et plus efficace.

2.3 Satisfaction des employés :

 

Un marché de l’emploi tendu incite les employés à rechercher de nouvelles opportunités. Les outils de RPA donnent aux travailleurs plus d’autonomie pour effectuer des tâches utiles plutôt que répétitives, ce qui stimule l’engagement et la satisfaction des employés et, en fin de compte, les niveaux de fidélisation.

2.4 Accessibilité :

 

Une pénurie de codeurs ne devrait pas empêcher les équipes de créer les applications dont elles ont besoin pour atteindre des niveaux de productivité élevés. Les outils RPA n’ont pas de code, ce qui signifie que tout le monde peut les utiliser pour automatiser son travail, même les employés non techniques.

Qu’est-ce que l’automatisation des tests ?

qu'est-ce que l'automatisation des tests logiciels ?

Les logiciels d’automatisation des tests aident les entreprises à obtenir un retour d’information rapide et accessible sur leurs produits au cours du cycle de développement. Il a gagné en popularité et en pertinence avec l’essor du développement agile de logiciels. Lorsque les ingénieurs écrivent le code et l’insèrent dans le référentiel, le logiciel d’automatisation des tests exécute des tests pour identifier les problèmes. Cette approche itérative permet aux équipes d’éviter de se heurter à des problèmes coûteux en temps et en argent.

 

L’automatisation des tests est une excellente solution pour

plusieurs étapes différentes du développement d’un logiciel.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

1. Tests unitaires :

 

Les tests unitaires sont un élément classique des méthodologies agiles. Il divise un produit en composants distincts et teste chacun d’entre eux au fur et à mesure. Pour les projets de plus grande envergure, cette approche est trop coûteuse pour être réalisée manuellement. C’est donc un excellent candidat à l’automatisation.

2. Tests d’intégration:

 

Les applications modernes s’intègrent à d’autres logiciels par le biais d’API. L’automatisation des tests peut reproduire ces conditions pour permettre aux développeurs de comprendre la fonctionnalité de cet élément de leur application.

3. Test de l’interface utilisateur graphique :

 

Les tests de l’interface utilisateur graphique (GUI ) examinent l’interface d’une application pour s’assurer qu’elle fonctionne de manière fluide et prévisible. Bien que l’approche manuelle ait ses mérites, l’automatisation permet d’économiser du temps et de l’argent dans plusieurs domaines.

4. Tests de régression :

 

Les tests de régression aident les développeurs à déterminer si les mises à jour du code ont affecté par inadvertance l’intégrité d’un programme. Si les modifications du code produisent des bogues ou d’autres résultats indésirables, l’application revient à la version précédente. Comme ces tests sont fréquents et qu’ils portent sur des volumes importants, ils sont également d’excellents candidats à l’automatisation.

5. Test de bout en bout :

 

Le test de bout en bout est le type de test de logiciel le plus complet. Comme son nom l’indique, il englobe tout, des composants aux systèmes et aux intégrations. En d’autres termes, il reflète l’interaction de l’utilisateur final avec le programme. L’automatisation des tests de bout en bout peut être coûteuse. Il est donc préférable d’utiliser l’automatisation des tests pour respecter des délais serrés.

Les cas d’utilisation ci-dessus ne sont que quelques exemples de la manière dont l’automatisation des tests peut aider les développeurs. Pour une plongée encore plus profonde dans l’automatisation des tests, consultez notre article Un guide complet de l’automatisation des tests de logiciels.

Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de l’automatisation des tests ?

 

Le rythme de développement des logiciels a atteint des niveaux inimaginables au cours des dernières années. La concurrence est forte et plus féroce que jamais. La rapidité des délais et des livraisons est une nécessité concurrentielle, ce qui ajoute une pression colossale sur les professionnels des tests et du contrôle de la qualité (QA).

Il existe également une forte incitation commerciale à réduire les cycles de développement des logiciels et à les mettre sur le marché le plus rapidement possible. Les essais constituent l’un des goulets d’étranglement les plus importants. Les normes industrielles suggèrent que les tests coûtent entre 15 et 25 % de l’ensemble du projet.

Les tests manuels de détection des bogues sont laborieux et prennent beaucoup de temps. Elle est également coûteuse. Il est évident que les développeurs seraient intéressés par un logiciel qui teste le code avec rapidité et précision. Les robots de test de logiciels peuvent effectuer des tâches répétitives qui imitent la façon dont un utilisateur interagira avec le produit final. La technologie permet d’effectuer ces tâches de manière exhaustive, ce qui signifie que les tests sont approfondis et fiables.

1. Les entreprises peuvent-elles renoncer aux tests manuels de logiciels ?

 

S’il est vrai que cela peut prendre du temps et coûter cher, il est difficile d’abandonner totalement les tests manuels. L’application de la règle à la recherche de bogues est au cœur de ce que les tests devraient réaliser, mais ce n’est pas la seule chose que les développeurs voudront savoir.

Par exemple, l’expérience utilisateur (UX) est un élément essentiel de toute application. Les développeurs doivent encore savoir si leur logiciel est facile à utiliser et intuitif, ce que les utilisateurs potentiels pensent des éléments de conception, et quelles sont les fonctionnalités que les utilisateurs aiment ou n’aiment pas.

2. Les problèmes que l’automatisation des tests résout

Réduire les coûts de développement :

 

Comme le savent tous ceux qui emploient des ingénieurs en informatique, les salaires sont très élevés. La transformation numérique s’est opérée à un tel rythme que la demande de développeurs a dépassé la demande. Les tests sont un élément essentiel du processus de développement des logiciels. L’automatisation des tests permet aux équipes de réduire le coût du recours aux développeurs pour ce type de travail, ce qui leur permet de se consacrer à ce qu’ils font le mieux : coder !

Satisfaction des employés :

 

Les tests de logiciels sont répétitifs et prennent beaucoup de temps. Si certains développeurs y trouvent leur compte, ce n’est pas le cas de tous. L’automatisation des tests permet à votre équipe de se consacrer à des tâches plus gratifiantes et plus créatives, ce qui accroît la satisfaction des employés.

Réduire le temps de mise sur le marché :

 

Une fois qu’un projet a reçu le feu vert, il dispose d’un temps limité pour être mis sur le marché. Le monde du développement logiciel est un cimetière de grandes idées qui sont arrivées trop tard. L’automatisation des tests réduit un goulot d’étranglement notoire du développement, permettant aux développeurs (et aux investisseurs) de récolter les fruits de leur dur labeur dans des délais plus courts.

 

RPA vs automatisation des tests : Les similitudes

 

Maintenant que nous avons établi des définitions claires de la RPA et de l’automatisation des tests, vous pouvez vous demander comment elles peuvent être confondues l’une avec l’autre. Cependant, ces deux outils ont un nombre surprenant de points communs. Explorons ces similitudes.

1. Augmentation de la productivité :

La RPA et l’automatisation des tests permettent aux entreprises d’effectuer des tâches manuelles traditionnelles en une fraction du temps.

2. Réduction des coûts :

L’adoption d’outils d’automatisation réduit la charge de travail des travailleurs manuels, ce qui permet aux entreprises d’économiser d’importantes ressources.

3. L’efficacité :

Les outils d’automatisation permettent aux entreprises de mener des opérations plus efficaces et plus légères.

4. Accroître la satisfaction des employés :

Comme indiqué précédemment, les outils d’automatisation permettent aux travailleurs d’effectuer des tâches à forte valeur ajoutée, ce qui se traduit par un lieu de travail plus heureux et plus harmonieux.

RPA vs automatisation des tests : Les différences

 

Oui, la RPA et l’automatisation des tests se recoupent assez bien en termes d’avantages qu’elles procurent à une entreprise. Cependant, bien qu’elles aboutissent à des résultats similaires, les chemins empruntés par chaque technologie pour y parvenir sont très différents.

 

Voyons quelles sont les différences entre ces logiciels.

1. Objet :

La RPA consiste à transformer des processus commerciaux manuels en tâches automatisées. L’automatisation des tests vise à rendre le développement de logiciels plus efficace en réduisant la dépendance à l’égard des tests manuels. Bien qu’il s’agisse de deux exemples d’automatisation, ces tâches sont distinctes.

2. Les départements :

L’automatisation des tests est une opération presque exclusivement réalisée dans les services de développement de logiciels et d’assurance qualité. En revanche, la RPA peut aider n’importe quel service à automatiser des tâches à fort volume et basées sur des règles.

3. Le personnel :

La RPA est conçue pour être accessible à tous les membres d’une équipe, quelles que soient leurs capacités techniques ou de codage. Les outils de RPA les plus performants sont totalement dépourvus de code. De nombreux outils d’automatisation des tests nécessitent un certain niveau de connaissances en matière de codage, bien qu’il existe des versions sans codage.

4. Champ d’application :

Dans la plupart des cas, l’automatisation des tests se concentre sur une seule application ou un seul produit. Typiquement, un produit sur lequel une équipe de développement logiciel travaille actuellement. La RPA se concentre généralement sur l’interaction entre de nombreuses applications différentes.

5. Les environnements :

L’une des différences les plus significatives entre l’automatisation des tests et la RPA est qu’elles s’exécutent dans des environnements de développement logiciel (SDE) différents. Là encore, il s’agit d’une question d’objectifs distincts. L’automatisation des tests s’effectue dans l’environnement de développement, tandis que l’APR s’exécute dans l’environnement de production.

IS YOUR COMPANY IN NEED OF

ENTERPRISE LEVEL

TASK-AGNOSTIC SOFTWARE AUTOMATION?

6. Données :

La RPA agit sur des données en direct dans l’environnement de production. L’automatisation des tests nécessite généralement des données de test. Cette distinction est essentielle pour que les entreprises puissent se conformer aux réglementations en matière de gouvernance des données telles que le GDPR.

Qu’est-ce que le test RPA ?

 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les applications les plus utiles de la RPA concernent des tâches simples et bien définies. Dans ce contexte, les tests RPA consistent à vérifier les données d’entrée et de sortie de tout flux de travail RPA.

 

Les entreprises doivent vérifier toute automatisation qu’elles mettent en œuvre. Trois domaines spécifiques doivent faire l’objet d’un examen minutieux. Il s’agit de

 

1. Le robot sélectionne-t-il ou récupère-t-il la source de données souhaitée ?

2. Le robot gère-t-il la source de données de manière correcte et prévisible ?

3. Le résultat global de l’automatisation est-il attendu ?

 

Pour être clair, les tests RPA sont un concept différent de l’utilisation de la RPA pour les tests, que nous aborderons dans la section ci-dessous.

Puis-je utiliser la RPA pour les tests ?

 

L’adaptabilité et la flexibilité sont deux des caractéristiques des logiciels RPA. Il est donc raisonnable de penser que les entreprises pourraient utiliser cette technologie pour l’automatisation des tests. Cependant, s’il est possible de justifier l’utilisation de l’APR comme outil d’automatisation des tests, il faut aussi tenir compte de certaines limites. Examinons les mérites relatifs de cette question.

1. Les avantages de l’utilisation de la RPA pour les tests :

Les outils de RPA imitent les actions entre l’homme et l’ordinateur. Nombre de ces actions peuvent être utilisées pour reproduire l’interaction d’utilisateurs réels avec une application. Avec une bonne anticipation, les équipes de développement peuvent élaborer une série de tâches qui testent de nombreux paramètres d’un logiciel. Par exemple, la création de comptes, l’exécution de transactions, ou toute autre chose relative au bon fonctionnement de l’application. L’inconvénient évident est que les programmes doivent avoir atteint un certain niveau de maturité dans leur cycle de développement.

Un autre élément à prendre en compte est que l’automatisation des tests se concentre généralement sur une seule application. En revanche, la RPA s’intéresse à l’automatisation des tâches dans plusieurs applications. Il est intéressant de noter que la fonctionnalité multiplateforme de l’APR peut être un avantage pour certains tests, en particulier ceux qui impliquent le test d’un programme comportant de nombreuses intégrations.

2. Les inconvénients des tests RPA :

Bien entendu, les équipes ne doivent pas perdre de vue les limites des outils de RPA. Le logiciel utilise de simples if/then/else (si/alors/alors) qui définissent les processus à exécuter par les robots. Des tests plus larges et plus profonds nécessitent une plus grande complexité.

Il y a là un gouffre auquel les développeurs doivent faire face. En effet, les outils de RPA sont mieux adaptés aux tâches clairement séquencées dans les environnements de production, tandis que les logiciels d’automatisation des tests s’épanouissent dans les environnements de test, donnant aux développeurs un retour d’information exploitable sur les points où leur logiciel n’atteint pas ses objectifs.

Donc, oui, la RPA peut faire partie d’une configuration globale d’automatisation des tests. Cependant, s’appuyer uniquement sur cette technologie imposerait des limites indésirables. Un logiciel dédié à l’automatisation des tests est nécessaire pour gérer les complexités des applications modernes.

 

La convergence des outils d’automatisation des tests et de RPA

 

Nous avons longuement insisté sur les différences fondamentales entre les outils d’automatisation des tests et les outils de RPA. Il devrait maintenant être clair qu’il s’agit de disciplines distinctes ayant des objectifs et des fonctions différents. Cependant, ils existent tous les deux sous la bannière générale des outils d’automatisation.

Cela dit, de nombreuses entreprises utilisent les deux outils et en tirent profit. Prenons l’exemple d’une entreprise intéressée par l’hyperautomatisation. Pour les non-initiés, l’hyperautomatisation décrit un processus dans lequel une entreprise souhaite automatiser autant de processus que possible au sein de son organisation, avec l’idée que tout ce qui peut être automatisé devrait l’être…

Une partie du processus de découverte de l’hyperautomatisation consiste à déterminer quelles tâches peuvent ou ne peuvent pas être automatisées. Les tâches simples, volumineuses et basées sur des règles sont des candidats parfaits pour la RPA. Cependant, il existe d’autres tâches plus complexes qui pourraient ne pas correspondre tout à fait à ce profil. Mais cela ne signifie pas qu’elles ne peuvent pas être automatisées avec la bonne technologie.

L’utilisation de l’automatisation des tests pour les projets et de la RPA pour les processus d’entreprise poussera une organisation plus loin dans le spectre de l’hyperautomatisation. Cependant, il existe également des options permettant aux équipes d’utiliser les deux outils de concert.

Automatisation des tests et outils RPA

 

Il existe un grand nombre d’outils d’automatisation des tests et de RPA sur le marché. Chaque application a ses particularités, ses avantages et ses inconvénients. Toutefois, il convient de noter que la plupart des outils offrent des fonctionnalités d’automatisation des tests ou de RPA.

Cette situation pose un problème aux équipes qui ont besoin des deux outils en même temps.

Un logiciel d’automatisation innovant comme ZAPTEST offre à la fois des outils RPA et d’automatisation des tests à la pointe de la technologie, conçus pour relever les défis d’un avenir défini par l’hyperautomatisation. La consolidation des outils d’automatisation des tests et de RPA présente plusieurs avantages pour les utilisateurs d’outils tels que ZAPTEST.

 

Voici quelques-uns de ces avantages :

 

  • Réduction des coûts de licence : Les équipes peuvent obtenir les deux outils en un seul au lieu de payer pour deux outils et licences distincts.

 

  • Efficacité : De nombreuses entreprises considèrent l’automatisation des tests et la RPA comme des concepts distincts. Cependant, il est possible de réutiliser les modules d’automatisation des tests avec les flux de travail RPA. Le recyclage de ces modules permet de réduire les coûts et d’accélérer la construction.

 

  • Moins de formation et d’intégration : L’utilisation d’un seul outil d’automatisation pour les tests et la RPA signifie que les employés n’ont besoin de se familiariser qu’avec une seule solution.

 

  • De meilleures informations : Les tests permettent de recueillir des informations exploitables. Les équipes peuvent convertir ce qu’elles ont appris grâce aux tests en flux de travail RPA plus efficaces.

 

  • Dépannage : Les outils d’automatisation des tests sont réputés pour leur capacité à résoudre les problèmes et à produire des rapports détaillés. Cependant, au lieu de les utiliser pour rechercher des bogues dans leur application, les équipes disposant de plateformes consolidées peuvent utiliser ces fonctionnalités pour optimiser et corriger leurs flux de travail RPA.

 

  • Valeur ajoutée : Outre les avantages évidents en termes de retour sur investissement que représente le fait de payer pour un seul outil qui s’attaque à deux disciplines d’automatisation, les principaux outils d’automatisation Test + RPA fournissent des services et des fonctionnalités complémentaires sans coût supplémentaire. Par exemple, ZAPTEST inclut dans sa licence à coût fixe des fonctionnalités et des services tels que des experts ZAP travaillant aux côtés du client dans le cadre de leur équipe, des licences illimitées et même une mise en œuvre en marque blanche pour les partenaires dédiés.

Dernières réflexions

 

Les outils de RPA et d’automatisation des tests sont apparus au bon moment. Après l’affaire COVID, les employés et les employeurs se posent de sérieuses questions sur la nature du travail. Les outils d’automatisation contribuent à réduire les tâches répétitives et banales, permettant ainsi aux travailleurs de libérer leur créativité.

Bien que les outils de RPA et d’automatisation des tests se concentrent sur des tâches distinctes, ils se recoupent à plusieurs endroits. À mesure que les entreprises s’orientent vers l’hyperautomatisation, il devient nécessaire de trouver de nouveaux moyens de mécaniser les tâches. Ce n’est pas le moment de se laisser distancer.

 

Download post as PDF

Alex Zap Chernyak

Alex Zap Chernyak

Founder and CEO of ZAPTEST, with 20 years of experience in Software Automation for Testing + RPA processes, and application development. Read Alex Zap Chernyak's full executive profile on Forbes.

Get PDF-file of this post